Print This Post Print This Post

SHARK-riders in action at Knockhill and Cataluyna

This weekend the fourth round of the British Superbike Championship continued from Knockhill, Scotland, while the sixth round of MotoGP took place at Catalunya, Spain. SHARK-men secured wins, podiums and top-ten finishes in both championships.

At Knockhill Ben Wilson dominated both British Supersport Championship races, taking a double win and moving to third place in the overall standings. In the British Superbike class, James Westmoreland finished both races in sixth place, while Alex Lowes crashed out unhurt of race one and finished just off the podium in fourth in race two.

The Monster Energy British Motostar class saw SHARK’s Joe Irving take second place, with Joe Francis fifth. Francis leads the championship with Irving in third place overall.

In the Pirelli National Superstock 600 class Jordan Simpkin finished on the podium in third place, and currently leads the overall championship, while Tim Hastings came home fourth. The Pirelli National Superstock 1000 class saw Josh Day finish sixth and Danny Johnson ninth. The overall class standings feature SHARK-supported riders in the top-ten, Victor Cox fifth, Danny Johnson sixth, Josh Day ninth and Dave Johnson tenth.

Meanwhile in the Moto2 race in Spain Scott Redding finished his weekend in fourth place – his best finish to-date at the circuit. Redding still leads the overall championship by 35 points. Fellow SHARK-man Johann Zarco finished within the top-ten in seventh position.

The next instalment of MotoGP will take place 28-30 June from Assen, Netherlands with World Superbikes the same weekend from Imola, Italy and British Superbikes continuing from Snetterton on 5-7 July.

Meanwhile in the last round of the British Flattrack Championship at Norfolk Arena, SHARK-supported Pete Boast finished on the top step of the podium, and is currently sitting third in the overall standings.

Ben Wilson

It’s fantastic, good for me and for Gearlink Kawasaki who have put a fantastic bike under me this weekend. They have worked really hard during the break and we have been away testing and done some homework. We have come back strong and we have proved this weekend we have the pace to win races.

Scott Redding:

I got a good jump off the line, but then Zarco just gassed it into the side of my bike at turn one. I thought he’d gone down, because it felt like I rode over his bike. I was lucky to hang on to that one. That dropped me back and I got into a bit of a fight with De Angelis, but then the rhythm started coming better and I was able to close on the leaders. The rear started spinning up a lot about five laps in and, about halfway through the race, I lost touch with the three at the front. After struggling quite a bit this weekend, I’m happy enough to get my best result at a track that’s not been so good for me in the past and to retain my lead in the championship. Now we go to Assen, which is a track I like a lot.

Print This Post Print This Post

Sam Lowes scores his fourth WSS win at Portimao

This weekend the World Superbike and World Supersport Championships continued from Portimao in Portugal, which saw wins and podium places for SHARK’s supported riders in both races.

In the World Supersport race Sam Lowes took his fourth victory this season. It was a difficult race where the young Brit struggled with front grip issues, but managed to keep pace with the rest of the field. Lowes fought off a tough battle with fellow SHARK-man Fabien Foret, then a mistake from the leader on lap 10 saw Lowes take the lead and the race win. Foret finished in second place.

Meanwhile in SBK Sylvain Guintoli stepped onto the podium in both races scoring two-second place finishes. Tom Sykes finished race one on the podium in third place. In race two his luck changed when he hit a kerb on the sighting lap, after fixing the damage he was able to re-start the race. Sykes found problems with the bike and it was brought back to the garage. Eventually finishing seven laps down, Sykes did score a new lap record of 1,42.475. His teammate Loris Baz finished his weekend in fifth and fourth.

The next round of SBK will take place 28-30 June at Imola, Italy. Meanwhile SHARK-riders will be in action this weekend with MotoGP from Catalunya, Spain and BSB from Knockhill, Scotland.

Sam Lowes “It was an incredible race! I wasn’t sure with the front-end, which is why I didn’t push 100% and gave the Kawasaki riders a chance to attack. But with two laps to go I decided to go for it. Thankfully I made it!”

Tom Sykes “I expected the first race to be just as close as it was, and obviously the guys who finished first and second were riding strong, but I was struggling a little bit with race performance. But we made a good podium and scored good points. In race two the fall was my fault because in turn one on my out lap I ran over the kerbstone on the inside. The piece of kerbstone looked quite flat but in the last moment I realised it was a big high kerb and it chucked me over the front of the bike. We had made improvements on the bike for race two and we proved that was the case because we went on to break the lap record.”

Print This Post Print This Post

Guintoli s’affirme en tête et Lowes passe la 4

Nos pilotes SHARK étaient ce week-end sous le soleil portugais à Portimao pour la 6ième manche World Superbike de la saison.

En Superbike,Tom Sykes réalise la première bonne performance du week-end en s’offrant sa cinquième pole position de la saison. Plus loin Sylvain Guintoli et Loris Baz prennent tout de même de très belles 5 et 6ièmes places sur la grille. En Manche 1, Sykes commence bien et prend rapidement de l’avance en tête de la course avant de ralentir à mi-course. Melandri et Guintoli reviennent alors sur lui. Puis le passent. Grosse bagarre entre ces deux pilotes dans les derniers tours qui prennent successivement la tête de la course. Malheureusement,Guintoli termine deuxième à 0.007sec du vainqueur. Sykes complète le podium à 4.2sec. Loris Baz réalise lui un nouveau top 5. En seconde manche, Tom Sykes chute pendant le tour de formation, il laisse passer là sa chance car après avoir réparé il réalise tout de même le meilleur tour en course mais finit à 7 tours du vainqueur. Guintoli se laisse rapidement distancé par son coéquipier et passe une bonne partie de la course en 3ième position avant de doubler Rea et de se placer deuxième à 4 tours de la fin. Place qu’il conservera sur la ligne d’arrivée à 4.1sec. Loris Baz réalise une superbe deuxième manche et finit au pied du podium, 4ième. C’est à nouveau un très bon week-end pour Sylvain Guintoli qui reprend de l’avance au classement du championnat du monde Il est toujours premier avec 28points d’avance sur Sykes. Loris Baz est 6ième.

Sylvain Guintoli: “En première manche j’ai commencé avec prudence pour préserver mes pneus. Cette stratégie m’a aidé pour être en lutte pour la victoire dans les derniers tours. Malheureusement la course m’a échappé d’un rien, mais la façon dont j’ai géré la course me satisfait. En seconde manche j’ai eu quelques problèmes de sensations en début de course, puis j’ai rapidement trouvé mon rythme pour bien finir la course. Après avoir doublé Rea j’ai poussé un maximum pour créer un écart, en prenant même quelques risques. Mais heureusement tout s’est bien passé et je repars de Portimao avec des points importants pour le championnat”.

En Supersport Sam Lowes nous offre une fois de plus cette saison un super week-end. Auteur de sa 5ième pôle de la saison facilement durant les essais il ne va cependant pas avoir la tâche facile en course. En effet, il se retrouvera dans un groupe de 4 pilotes, dont Fabien Foret, à l’entame des derniers tours. Les deux derniers tours vont être splendides. Les 4 pilotes vont se passer et repasser jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais c’est tout de même finalement Lowes qui prend la première place devant Fabien Foret. Doublé SHARK sur le podium Supersport et 4ième victoire de rang pour Lowes. Lowes toujours et large premier au championnat du monde. Foret remonte à la deuxième position de classement.

Sam Lowes: “C’était une course incroyable ! Je n’étais pas très confiant avec l’avant de ma moto, c’est pourquoi je n’ai pas poussé à 100%. Cela a donc donné l’opportunité aux autres pilotes d’attaquer. Mais à deux tours de la fin j’ai décidé d’y aller car je voulais vraiment la victoire. Et je l’ai eue !”

Nos pilotes SHARK MotoGP ont rendez-vous dès le week-end prochain à Barcelone pour le GP de Catalunya.

Print This Post Print This Post

Victory for Scott Redding at Mugello

This weekend SHARK-riders travelled to Mugello, Italy for the fifth round of the Moto2 and MotoGP championships.

Scott Redding stormed to victory winning the Moto2 race; his second consecutive win this season. Starting from pole position the young-Brit led most of the 21-lap race. Redding’s successive victories at Le Mans and Mugello are the first time a British rider has had back-to-back wins in the intermediate class since Rod Gould in 1971. He is now also the youngest British rider to take back-to-back Grand Prix wins, a record that was previously held by the late Barry Sheene. Redding’s win at the weekend has now extended his lead in the championship standings by 43 points.

The next round of the championship will take place 14-16 June at Catalunya.

Scott Redding
What a weekend! It didn’t start well, as I just didn’t feel comfortable on the bike, but after consigning it to the skip on Saturday morning, the new bike felt much better. Qualifying on pole really boosted my confidence and once we got going I knew straight away that another win was a possibility. I slotted in behind Taka, pushing past when he started to slow and immediately pulled a gap. I’m not sure how Terol and Zarco caught me, but once Terol went in front I could see he wasn’t comfortable running the pace. I have no idea why he decided to let me through, but I wasn’t going to pass up a chance like that. I knew I could pull away, and that’s what I did.

Print This Post Print This Post

Redding confirme au Mugello

Nos pilotes GP Shark se sont ce week-end affrontés pour la 5ième manche de la saison sur le circuit du Mugello. Sur ce circuit très rapide nous avons vu le retour du soleil, absent au Mans, ce qui nous a offert de très belles courses, accompagnées de très bons résultats de la part des pilotes SHARK.

En MotoGP, encore une fois Aleix Espargaro a eu le droit de participer aux qualifications parmi les prototypes alors qu’il pilote une CRT normalement moins puissante. Toujours plus proche des MotoGP il a pris en qualification la 12ième place. Randy de Puniet part quant à lui de la 14ième place. En course, Espargaro prend un très bon départ et se place parmi les MotoGP en début de course. Il réalisera de très bons chronos constants pendant la course et prendra finalement la 8ième position, laissant 2 prototypes derrière lui. Une très bonne performance. Randy de Puniet a lui été plus prudent suite à sa violente chute durant le warm-up. Sans connaitre les raisons de sa chute du matin plus sans aucun feeling avec l’avant de la moto il a dû piloter avec pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Il se classe 11ième à la fin de la course. Michael Laverty le troisième pilote SHARK finit la course en 17ième position. Au championnat du monde Espargaro est 10ième, et solide leader en CRT, de Puniet est 15ième, et Laverty 18ième.

Aleix ESPARGARO « Quand nous finissons un week-end de course, il y a quelques courses que nous apprécions plus que d’autres. Celle-ci, comme celle de Jerez, en fait partie. Quand je suis sorti pour le tour de chauffe avant la course, la moto a refusé de démarrer, cela m’a mis nerveux car j‘ai dû partir avec ma deuxième moto. J’ai tout de même pris un bon départ and avait un rythme similaire à Bradl et Hayden en début de course. J’ai augmenté mon rythme petit à petit pour finir avec moins de 39sec de retard sur le vainqueur. Je suis heureux avec le team, nous avons presque atteint les limites de la moto, mais nous allons continuer à travailler pour voir jusqu’où nous pouvons aller. »

En Moto2, nous avons connu une superbe course pour nos pilotes SHARK. Auteur de la pôle et de la 4ième position sur la grille Scott Redding et Johann Zarco avaient toutes les chances de bien figurer pendant la course. Et ce fut le cas. Redding s’est imposé brillamment sans réellement douter pendant la course et contrôlant ses plus proches adversaires. Il s’est alors offert un deuxième succès de rang après sa victoire au Mans. Johann Zarco, après une très belle course au Mans, avait à cœur de faire son premier podium. Et c’est ce qu’il a réalisé en prenant les bonnes roues d’entrées il a pu s’échapper avec les meilleurs, finir 3ième et offrir à SHARK un doublé sur le podium du Mugello. Anthony West après un très mauvais départ termine 20ième. De plus, Redding accentue son avance au championnat du Monde, il est premier avec 101pts, soit 43pts de plus que le second. Zarco est 7ième et West 13ième.

Scott REDDING “Quel week-end! Il n’avait pas bien commencé car je ne me sentais pas bien sur la moto, mais après la chute de samedi matin qui a contraint l’équipe à la reconstruire, j’étais nettement plus à l’aise. Le fait de signer la pole position m’a aussi mis en confiance, et dès que le départ a été donné j’ai compris que je pouvais aller chercher une nouvelle victoire. Je suis parti derrière Taka, et je l’ai débordé dès qu’il a baissé de rythme, pour ensuite faire un petit écart. Je ne sais pas comment Terol et Zarco m’ont rejoint, mais lorsque Nico m’a doublé, j’ai vu qu’il n’était pas à l’aise pour garder le rythme. J’ai alors pu le repasser et m’échapper. “


Johann ZARCO « Je suis très content de ce podium. C’est un excellent résultat pour l’équipe lors de son Grand Prix national. Ensuite, je suis heureux d’avoir obtenu mon premier podium dans cette catégorie, c’est très important. Ce week-end, je me suis senti de plus en plus à l’aise sur la moto et j’ai pu réaliser quelques bonnes séances d’essais et trouver de bons réglages. Partir devant m’a aidé et puis, une fois dans le bon groupe, j’ai vu que je pouvais suivre Terol et l’attaquer. Quand j’ai vu Redding s’en aller et Nico prendre un peu d’écart en fin de course, j’ai pensé que la troisième place était satisfaisante. Je suis très satisfait des deux dernières courses. Mes performances sont allées crescendo et pour cette raison, je suis impatient d’arriver à Barcelone pour faire encore mieux.

En Moto3, KTM domine les débats et aurait la victoire assurée à chaque course si Miguel Oliveira sur sa Mahindra ne venait pas jouer les troubles fêtes. Oliveira pilote Shark depuis 2 ans maintenant ne finit pas d’étonner tout le monde et aura prouvé tout son talent encore une fois ce week-end. Il s’est retrouvé parmi les 6 pilotes de têtes et a joué jeu égal au milieu des KTM avec une machine réputée moins puissante. Dans une course où les 6 premières places évoluaient à chaque tour il se classe au pied du podium et à une superbe 4ième place. Eric Granado réalise sa meilleure course cette saison et termine 9ième. La course fut plus dure pour Alan Techer 20ième et Livio Loi 25ième. Au championnat Oliveira est 7ième, Granado 20ième, Loi 24ième.

Rendez-vous lundi prochain pour les résultats de la course WSBK à Portimao.

Print This Post Print This Post

Sykes signe un doublé à domicile

Ce week-end avait lieu en Angleterre, le WSBK de Donington comptant pour la 5ième épreuve du WSBK. Si la météo a été capricieuse le vendredi offrant aux pilotes la possibilité de se tester sous la pluie, elle a été plus clémente pour les qualifications et les courses permettant au spectacle de prendre place. Si le public était déjà offert aux pilotes anglais Shark tels que Sam Lowes et surtout Tom Sykes, il n’a pas été déçu des résultats.

En effet en Superbike le pilote Shark anglais a dominé de la tête et des épaules le week-end. Auteur de sa quinzième pôle en WSBK le samedi il réalise deux courses parfaites pour signer le doublé. Lors de la première manche il ne sera second que l’espace d’un virage pour ensuite mener la tête de la course jusqu’au drapeau à damier sous lequel il s’impose avec 2 sec d’avance. Sylvain Guintoli, quant à lui, parti de la seconde place sur la grille après un très bon départ terminera la course en troisième position à 3,8sec de Sykes. Loris Baz rentre une fois de plus dans le top 5 se classant 5ième à 13sec de son coéquipier. Dans la seconde manche la course se déroule de la même façon pour Tom Sykes vainqueur une nouvelle fois et signant son premier doublé en WSBK. Il offre également le premier doublé pour Kawasaki depuis 2000. C’est Sylvain Guintoli, sur le podium pour la seconde fois du week-end, qui termine à la deuxième place de la course mais avec plus de 8sec sur un Sykes dominateur ce week-end. Loris Baz est 7ième à plus de 27sec.

Si Sykes réalise le week-end parfait c’est aussi grâce à son retour dans la course au titre de champion du monde en WSBK. Sylvain Guintoli en est toujours le leader avec 173points mais Sykes revient à 4 petits points pour un total de 169points. La bagarre va être terrible entre ces deux pilotes Shark pour le titre. Loris Baz confirme sa 6ième place au classement mondial avec 95points.

Tom SYKES : « Je suis en WSBK depuis plusieurs années maintenant et j’obtiens ce premier doublé à domicile c’est un conte de fées. Un réglage sur les suspensions avant entre les deux courses a fait la différence que nous avons pu voir dans les chronos de la seconde manche. La Ninja ZX-10R a très bien fonctionné tout le week-end ce qui est motivant pour la suite. Nous sommes en WSBK et les autres pilotes sont aussi rapide que l’on voudrait ainsi que très compétitif, ce n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Mais j’ai réellement apprécié le support du public pendant toute la course and j’espère qu’ils ont apprécié le show. Pas de meilleur endroit pour réaliser mon premier doublé qu’ici à Donington Park. C’est un excellent week-end car nous avons fait une bonne partie de notre retard au championnat du monde, seulement 4 points de la première place. Nous sommes dans une situation dominant avec une bonne base sur la moto et maintenant nous allons sur des circuits fantastiques. »

Sylvain Guintoli : « Je suis très heureux de la façon dont la course 2 s’est déroulée, et pas seulement à cause du résultat. J’ai attaqué et tout donné pendant toute la course, mais Sykes était juste impossible à battre aujourd’hui. Dans la première course, d’autre part, j’ai fait un peu trop de fautes qui m’ont coûté la deuxième place, et en considérant les chronos que j’aurais pu sans elles, je n’aurais pas pu combler l’écart. En tout cas, troisième et deuxième sont d’excellents résultats pour le championnat sur ​​une piste où nous ne sommes pas en mesure de tirer pleinement parti du potentiel de la RSV4. Maintenant, on est parti pour Portimao, une piste qui est très bien adaptée aux caractéristiques de mon Aprilia, où nous serons en mesure de faire du bon travail d’équipe. »

Loris Baz : « Je savais depuis samedi que j’avais un bon rythme. Je n’ai pas eu une bonne séance de qualification en Superpole. Mais dans la première course aujourd’hui le bon Loris était de retour ! Je n’ai pas eu un départ rapide, je voulais aller devant rapidement, mais j’ai tiré tout droit dans un virage. Je suis remonté sans aucune erreur et ai terminé cinquième. Dans la deuxième course, je n’ai pas eu le même feeling que dans la première et cela signifiait que je ne pouvais pas attaquer, peut-être moi plus que la moto, et la température était un peu différente. Je n’étais pas capable de suivre Chaz Davies et attendais la fin de la course, mais j’ai fait de mon mieux. Je suis toujours sixième au championnat et j’ai pris quelques points d’avance à Jonathan Rea, ce qui est bon. »

En Supersport, c’est encore un pilote Shark qui a dominé les débats. Dominant sous la pluie le vendredi, auteur de sa troisième pôle position de suite le samedi et vainqueur de sa troisième course consécutive le dimanche, Sam Lowes ne fait que dans la démesure en ce moment. Il a offert à son public le week-end rêvé. Pendant la course il met en place un rythme, tous les tours sous 1’31’’, intenable pour les autres pilotes, pour s’imposer avec plus de 11sec d’avance sur le second. Fabien Foret termine l’épreuve à la 9ième position et Talmacsi 12ième. Sam Lowes accroit son avance au championnat du monde grâce à cette troisième victoire de suite pour s’offrir plus de 30points d’avance. Fabien Foret avec ce résultat en dessous de ses performances perd du terrain et est 3ième à 4 points de la seconde place.

Ce week-end a lieu le GP du Mugello où nous verrons si Scott Redding est capable de faire fructifier sa victoire du Mans…

Print This Post Print This Post

Victories for Scott Redding and Jeremy McWilliams

Scott Redding secured his first Moto2 win this weekend at Le Mans, France. Redding started from pole position but lost places at the start of the race, managing to quickly get back up into the top-five over a few laps. The young-Brit eventually took the lead, but tricky conditions meant that the race was red-flagged with just three laps to go. Redding’s result sees him re-take the lead in the championship by 24 points.

Meanwhile in Northern Ireland, the North West 200 road races took place. In Thursday’s Vauxhall Supertwin 650cc race, veteran racer Jeremy McWilliams showed the youngsters how it was done. Riding one of Ryan Farquhar’s prepared Kawasaki’s, the 49 year-old became the first Irish rider to win both a world championship GP and a North West 200 race since 1976. Meanwhile Jamie Hamilton also riding a Farquhar prepared machine, took the third place spot. Due to wet weather conditions the races were eventually cancelled on Saturday on safety grounds.

Scott Redding, Moto2:

It’s an amazing feeling to have taken the win today, in what were very difficult conditions. It’s a fitting reward for the team, who have all worked so hard for this win and, to them, I have to say a big thank you. I also owe a lot to Marc van der Straten for his support, so it was great that we had the chance to stand together on the top step of the podium today. The win also puts me back on the top of the championship standings, but this time with a bit more of an advantage, so I’m happy with that. Now we go to Mugello, where I’ll definitely be looking for more of the same!

Jeremy McWilliams:

This ticks a box I have always wanted. To win a North West 200 race is an amazing feeling. It also lays a few ghosts to rest for the doubters who cast doubts on whether I could win a road race or not. I was under a lot of pressure from young Davison before he disappeared. I struck up a great friendship with Ryan (Farquhar) and he was the instigator of me riding here last year and it’s terrific to win the race for him.

Print This Post Print This Post

SHARK victorieux au Mans avec Redding en Moto2

Ce week-end au Mans, avait lieu la quatrième manche du MotoGP avec l’espoir de voir une belle course de nos pilotes SHARK pour notre course à domicile. La météo mancelle capricieuse et orageuse du week-end n’a pas fait peur aux 161 392 spectateurs venus admirer le spectacle des pilotes. Certains de nos pilotes ont chuté tandis que d’autres ont réalisé des courses d’exceptions. Le détail ci-dessous catégorie par catégorie.

En Moto3, Miguel Oliveira a réussi l’exploit en qualification prenant la deuxième place sur la grille de départ. Pourtant compliqué cette saison tellement la domination de KTM est en place, il réalise, avec sa Suter Mahindra, un excellent chrono et part de la deuxième place sur la grille. Malheureusement, Il n’aura pas de réussite en course chutant dans le cinquième tour. Déçu, il s’est promis de faire des étincelles au GP du Mugello dans 2 semaines. Les autres pilotes SHARK se sont classés plus loin. Livio Loi finit 16ième pour sa seconde course. Alan Techer, courant pourtant à domicile, n’a pas été en réussite et il termine 23ième. L’autre français de la course, Christophe Arciero, en tête en Moto3 en championnat de France FSBK, invité en tant que wildcard au Mans, se classe 26ième pour sa première participation au championnat du monde. Quant à Eric Granado, notre pilote Brésilien, il chute dans le 16ième tour. Au championnat du Monde, Oliveira perd de précieux points et est 10ième, Livio Loi avec 1 point est 22ième.

En Moto2, Scott Redding réalise l’exploit du week-end pour SHARK. En effet, il remporte la première course de sa carrière en Moto2. Déjà bien placé sur la grille de départ, en deuxième position, il réalisera la course parfaite. Patient dans les premiers tours, puis accélérant dans le 6ième tour avant de prendre les devants et de ne plus les lâcher avant la fin de la course. Il s’impose donc au Mans et prend aussi le large au championnat du monde. Johann Zarco, troisième en qualification, a également réalisé une très belle course. En effet, pendant la majeur partie de la course, second derrière Redding, il se classe finalement 5ième. Malheureusement pour lui, la course s’est fini un tour trop tôt à cause de la pluie et du drapeau rouge. Anthony West, le troisième pilote SHARK en Moto2, termine la course en 9ième position. Au classement du championnat du monde Moto2, Scott Redding réalise une très bonne opération, ses concurrents directs ne marquant pas de point. Il est leader avec 24 points d’avance sur le second. Zarco est 9ième tandis que West est 11ième.

En MotoGP, la course s’est élancée sous la pluie. Malgré un début de course piégeur, nos pilotes se sont pourtant très bien élancés. Randy de Puniet et Espargaro ont tout de suite pris les commandes de la catégorie CRT. Pour l’occasion du GP de France, Randy de Puniet portait un magnifique casque aux couleurs Bleu/Blanc/Rouge Chrome. Malheureusement, alors qu’il mène la catégorie CRT, il chute dans la 15ième tour et ne peut repartir. Aleix Espargaro réalise une belle course sans pouvoir rester avec le groupe des motoGP et se classe premier en CRT et 13ième. Michael Laverty, qui découvrait ce week-end le circuit du Mans, termine la course à la 17ième position. Au classement mondial, Espargaro est 9ième avec 20 points, Randy de Puniet est 16ième avec 6 points et Michael Laverty 18ième avec 3 points.

Nous nous retrouvons dès lundi prochain pour les résultats du WSBK de Donington et dans 2 semaines pour les résultats du GP du Mugello.

Print This Post Print This Post

GP JEREZ : Redding de retour sur le podium

Jerez accueillait le Moto GP pour la première course européenne ce dimanche. Il a fait beau, ce qui a été agréable pour les nombreux spectateurs présents à Jerez, mais a rendu la course difficile pour les pilotes, les pneus se détériorant très rapidement. Chez les pilotes Shark Redding nous a offert un podium, et les autres ont eu des fortunes diverses.

En Moto GP, nous avons assisté à une très belle bagarre pour la seconde place. Nos pilotes Shark Aleix Espargaro, Randy de Puniet et Michael Laverty ont fait de leur mieux avec les machines dont ils disposent. Espargaro a même rivalisé avec les Ducati officielles malgré sa CRT moins puissante. Il finira 9ième, devant 2 prototypes et prouve ainsi que les CRT commencent à être compétitives. Randy de Puniet malgré un bon départ chutera après 3 min de course. Il nous explique les raisons de sa chute ci-dessous. Et Michael Laverty marque ses premiers points en Moto GP en terminant 13ième de ce GP de Jerez. Au championnat du monde Espargaro enchainant les très bonnes performances est 9ième, De Puniet est 15ième et Laverty 17ième.

Aleix Espargaro :« Aujourd’hui, j’ai fait une belle course. Honnêtement, hier je n’étais pas heureux avec moi-même. Je savais qu’ici nous pourrions être très rapides et ne pas atteindre le niveau attendu a été quelque chose qui m’a chagriné. Cependant, je savais toujours que c’était là où j’avais le meilleur rythme. ‘Aspar’ m’a dit sur ​​la grille de garder mon calme, car c’était le meilleur moyen de faire une bonne course, mais je dois avouer que lorsque j’ai vu que j’étais juste derrière Dovizioso j’y suis allé ! Je suis très heureux, c’est formidable de terminer une course si haut placé. Je suis très heureux, parce que nous faisons des choses très bien. Il est clair que, outre moi-même, l’équipe mérite aussi une énorme quantité de crédit pour me donner de loin la meilleure moto CRT. »

Randy de Puniet :« J’ai chuté, ce qui a été dommage parce que j’étais plutôt bien parti. J’ai perdu l’avant dans le virage 9, au freinage. J’avais eu deux avertissements lors du tour précédent et j’essayais de freiner aussi doucement que possible mais la direction s’est bloquée et je n’ai rien pu faire. J’ai commis une erreur qui m’a fait perdre le contrôle. Aujourd’hui les conditions étaient très difficiles, il faisait très chaud et les pneus souffraient beaucoup trop. Nous avons d’ailleurs vu beaucoup de chutes similaires à la mienne. Nous savions que la course allait être dure mais nous ne nous attendions pas à la finir de cette manière parce que nous avions très bien travaillé durant le week-end. Maintenant nous devons tourner la page et penser à la prochaine course qui aura lieu au Mans. »

En Moto 2, contrairement aux courses que nous avons l’habitude de voir il y eu très peu de bagarre. Nous avons vu un cavalier seul de la pôle à la victoire pour Rabat. Scott Redding parti second le restera également toute la course vite distancé par le vainqueur, de ses mots « plus rapide aujourd’hui », mais distançant ses autres concurrents en maintenant ses pneus pour lui permettre de réaliser de bon tours chronos jusqu’à la fin de la course. Second podium et seconde deuxième place pour un Redding s’affirmant de plus en plus comme un prétendant au titre. Johann Zarco, malheureusement parti très loin sur la grille réalise une belle course et une superbe remontée jusqu’à la 13ième position. Juste devant Ant West se classe 12ième. Au championnat du monde Redding perd le leadership pour 1 point et est donc second. Zarco est 9ième, West 13ième.

En Moto 3, la course a été marquée par la grosse chute d’Alan Techer à 6 tours de la fin de la course. Cette chute à pleine vitesse provoquée par une casse moteur a engendré le drapeau rouge et donc l’arrêt de la course. Malgré les images, nous avons pu avoir des nouvelles positives d’Alan Techer en fin d’après-midi, qui va bien, seulement courbaturé suite à sa chute. Miguel Oliveira a quant à lui terminé la course 16ième. Parti 15ième il a réalisé une très belle remontée jusqu’à la 6ième place mais il chutera rétrogradant donc à la 16ième place. La très belle performance du week-end est à mettre au crédit de Livio Loi, tout juste âgé de 16 ans il était à Jerez pour sa première course en GP. Fraichement débarqué du Red Bull RookiesCup Moto GP il a fait une course propre pour terminer à la 15ième position et ainsi marqué des points dès sa première course. Il affirmera après la course penser pouvoir  être dans le top10 sans un départ lent et le drapeau rouge. Granado termine sa course 19ième. Au classement mondial Oliveira est 7ième, Loi 20ième tandis que Techer et Granado n’ont toujours pas marqué un point.

Nous ne retrouvons dès la semaine prochaine pour les résultats du WSBK de Monza.

Print This Post Print This Post

Weekend of wins and podiums for SHARK riders at Assen

This weekend the third round of the World Superbike and World Supersport Championships took place at Assen in the Netherlands. SHARK-riders enjoyed a successful weekend with two race wins and a host of podium and top-ten finishes between them.

In the World Supersport class Sam Lowes (Yakhnich Motorsport) claimed his first win of the season, after starting from pole position and leading the field for most of the 21-lap race. Kenan Sofuoglu challenged Lowes for the top spot, however the young-Brit held strong and swiftly passed Sofuoglu to claim the win. Fellow SHARK-supported Fabien Foret (MAHI Racing Team India) finished the race in third place. Foret currently holds the overall championship lead with 54 points; Lowes is third with 49 points.

Meanwhile in the World Superbike races Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) came close to a double win, with a first and second place finish. Sykes led race one from the moment the flag dropped, setting a new lap record

on his second lap, he eventually crossed the line over eight seconds ahead of the second placed rider. In race two, Sykes again held the lead for the majority of the race and only lost out on a double win by just 0.089 seconds. It was also a successful weekend for further SHARK-supported racers; Sylvain Guintoli (Aprilia Racing Team) finished third in race one, and sixth in race two; he currently leads the overall championship. Loris Baz (Kawasaki Racing Team), team-mate of Sykes, finished fifth and third in race two, while Jules Cluzel (Fixi Crescent Suzuki) finished race one in eighth.
The next round of SBK will take place 10-12 May from Monza, Italy. This weekend the British Superbike Championship continues from Oulton Park, and MotoGP from Jerez, Spain.

Sam Lowes, World Supersport:

« I want to say thank you to Alexander Yakhnich and to the whole team for this fantastic bike that they have given to me. We work consistently and became quicker and more stable. I’m sure that we can get more victories before the end of the season. I want to enjoy this victory with my team as we deserved it ».

Tom Sykes, World Superbike:

“Almost the perfect race weekend for us after winning Superpole as well. We have made progress after a slow start to the season so we will build more momentum now to move it all forward again. It would have been great to win race two as well but I am happy with the day and we had and the great support at Assen. Race one was great for us and we did all we could. We have had a very strong winter test programme, learned a lot and have a lot of information and data. That first race was nice and believe me, to see that pit board gap get bigger every lap is magical for a rider.”


Loris Baz, World Superbike:

“The last lap was just too long for me because I wanted to get it finished. We went top five and then onto the podium today in dry conditions so I just want to thank all the team and the people in Kawasaki who have made a good job on this bike to make it better for my style and my weight. I thought my pace was good enough to fight in the group ahead of me in race one but I do not know what happened because I had no grip in the rear right at the start so maybe I did not warm the tyre enough. It was strange and it has never happened before, so I lost one or two second and that was already too much to come back. But to finish P5 was good and my pace was strong, as we saw in race two when I got away better.”