Print This Post Print This Post

Three SHARK Champions crowned in one weekend

This weekend was momentous for SHARK-men with one World Champion and two British Champions crowned in France and England.

In Magny-Cours at the penultimate round of the SBK and WSS Championships, Sam Lowes was crowned World Supersport Champion. The strategy was simple, to control Kenan Sofuoglu and avoid a fall, which Lowes perfected finishing in second place behind Sofuoglu and securing the championship. Fabien Foret finished in fourth place.

Meanwhile in SBK, Tom Sykes took his championship lead to 37-points after a stunning double win. In race one Sykes headed off straight into the lead, and took a new best lap time of 1,38.345. Race one was eventually red-flagged due to a bike on fire and Sykes was declared the winner. Race two also didn’t go quite the full distance when rain halted play towards the end. Sykes was 11.091 seconds ahead in the final results and took his second win of the weekend, which was his ninth race win of 2013. Sylvain Guintoli had a good weekend finishing twice on the podium in second and third positions, and is sitting third in the overall championship.

At Silverstone, Alex Lowes took a win and a second place in the two BSB ‘Showdown’ races, sharing his success with title rival Shane Byrne. Going into the weekend Byrne lead a single point ahead of Lowes, and maintains this lead after the riders shared a win and second place each. James Westmoreland had two top-ten finishes in eighth and ninth, while Freddy Foray who is standing in for the injured Samsung Honda rider Ryuichi Kiyonari, finished 11th and 15th.

In the Motostar Energy British Motostar class Joe Francis was crowned 2013 Champion. Joe Irving finished in second place and Andy Reid third, but won the 125cc class. In the British Supersport class Ben Wilson finished fifth and fourth, and is fourth in the championship.

Another SHARK Champion was crowned in the Ducati 848 Challenge with Marty Nutt finishing in second and fourth. Darren Fry claimed fifth and third. The Superstock 1000 class saw Lee Jackson on the podium in third place – he is now fifth in the championship. Marshall Neil was sixth, Josh Elliott seventh and Dave Johnson ninth.

In the Superstock 600 class, title leader Jordan Simpkin suffered disappointment after crashing, uninjured, on the opening lap. He finished ninth in the restart and was pushed back to second place overall, just eight-points behind. Ben Godfrey finished on the podium in third place, Harry Hartley fifth, Nick Anderson sixth and Tim Hastings eighth.

Sam Lowes:

It was amazing season for me – new team and new bike. I want to thank all Yakhnich Motorsport engineers, my mechanics and all team for such fantastic bike! We won qualifications and races. No doubt, our team is very strong. Thank everyone who helped me!

Tom Sykes:

It is great to score a double win here and we made two small changes in the bike to race two. We are always chasing perfection. That is what we spend our lives doing. When you are on the edge all the time you have got very small changes that make a big outcome. The bike was very nice to ride today and the races went very well. When the circuit and conditions suit a bike and rider you have to take the most advantage from it. Magny Cours was generous to me, the bike and all at Kawasaki, so this was great. It was spitting with rain at the end of race two and that was difficult to manage, even though I had a big gap and not much pressure. I was sliding the rear a lot.

Alex Lowes

It was a great first race with Shakey and it was really nice after the mistake at Assen. I am pretty lucky that he wasn’t fully fit as that race could have been even more difficult so fair play to him and that is why he is champion! It was a fantastic second race and I said to Shakey afterwards again that races like that are what we live for. You obviously want to come out on top but even to finish second in that one left me with a smile on my face. We improved our pace for race two and the Samsung Honda was great; I tried to push again at the end of the race but fair play to Shakey and now we go to Brands Hatch pretty level with just one point in it. It is still all to play for!

Print This Post Print This Post

Sam Lowes remporte le titre mondial en Supersport et Tom Sykes s’offre le doublé à Magny-Cours

Week-end historique pour Shark avec un titre de CHAMPION DU MONDE en Supersport et un doublé en WSBK. En effet, nos deux représentants anglais, Sam LOWES et Tom SYKES, ont tous les deux brillé sur les terres de Shark. A Magny-Cours le premier a été titré champion du monde et le second a remporté les 2 manches de WSBK avec talent.

Voilà 9ans déjà que Shark n’avait plus gagné le titre de Champion du Monde Supersport. Dans le palmarès des Champions du Monde Supersport Shark, Sam LOWES succède donc à Karl Muggeridge champion en 2004. Lowes a réalisé une exceptionnelle saison 2013 au sein du Team Yakhnich Motorsport et remporte le titre une course avant la fin du championnat. Sam Lowes en 2013, c’est 5 victoires, 5 secondes places et un seul abandon en 11 courses. Mais surtout c’est un moral de battant le poussant toujours à être aux avant-postes. Preuve en est la performance de ce week-end à Magny-Cours. Quasiment assuré du titre en arrivant sur le circuit français, il a tout de même tout tenté pour remporter la course. Parti de la seconde position il se sera battu toute la course avec son principal concurrent au titre pour finalement terminer deuxième et remporter le titre mondial. Shark pour l’occasion avait réalisé un casque spécial pour fêter l’évènement. Fabien Foret réalise de son côté une très belle course. Après des qualifications très loin de son niveau, il réalise pendant la course une remontée de la 18ième position jusqu’au pied du podium et la 4ième place.

Sam LOWES : « J’ai beaucoup aimé cette course. Kenan Sofuoglu (son concurrent au titre) est un grand champion, je le respecte beaucoup et je le remercie pour cette superbe bataille. C’est la plus belle saison de ma carrière, et j’ai hâte d’être à Jerez pour la terminer en beauté et fêter mon titre comme il se doit. »

En SBK, Tom SYKES se rapproche du titre du champion du monde qui lui avait échappé un 1/2point en 2012 à Magny-cours justement. Il signe au cours de ce week-end un magnifique doublé et une belle pôle position face à Sylvain Guintoli second. En première manche Tom Sykes a été très fort. Sylvain Guintoli seul pilote capable de le suivre l’avoue lui-même, « j’ai vraiment tout donné, mais impossible de me battre face à Tom. » Tom Sykes s’impose avec 2.1secs d’avance sur Sylvain GUINTOLI. En seconde manche, Tom SYKES distance rapidement les autres concurrents et s’impose en solitaire. Sylvain GUINTOLI lui chute dans le dernière tour mais se voit sauvé par un drapeau rouge et termine finalement 3ième. Sylvain GUINTOLI laisse des gros points (-38points) dans la course au titre face à un Tom SYKES qui s’envole, mais tout est encore jouable pour la prochaine manche à Jerez en Espagne qui sera à ne pas louper. Qui de Guintoli ou Sykes sera champion WSBK pour Shark, réponse dans 15jours !

A noter également l’absence de Loris Baz pour blessure et la superbe performance de Vincent PHILIPPE, tout juste champion du monde d’endurance, appelé pour remplacer un pilote sur la Suzuki officielle et réaliser 2 très belles courses.

Tom Sykes : « Je n’avais pas un très bon souvenir de Magny-Cours l’an passé. Mais ce week-end me laissera un bon souvenir. Ma moto était fantastique pour cette deuxième manche. Je ne pouvais pas espérer meilleur scénario »

Sylvain Guintoli « Nous nous sommes bien battus avec Eugene Laverty (son coéquipier). On n’a pas eu de bol avec la pluie : ça n’était pas facile de voir si ça tenait, ou pas. Le problème est que je suis tombé sur mon épaule déjà abîmée. J’espère que ça n’est rien de grave, mais c’est douloureux. Quoiqu’il en soit, je ne vais rien lâcher à Jerez : le championnat n’est pas encore terminé. »

En Angleterre, avait lieu l’avant dernière manche du British Superbike. Nous avons assisté à 2 courses exceptionnelles. Alex Lowes le frère de notre champion du monde s’emparant de la pôle position le samedi puis remportant la manche 1 de 9centièmes et s’inclinant pour la victoire en manche 2 pour 1centième. Dernière manche dans 2 semaines où Alex Lowes tentera de remporter le titre. Il est pour le moment 2ième du classement à 1point du leader.

Rendez-vous ce week-end pour le MotoGP de Sepang et les résultats de nos pilotes MotoGP, Moto2 et Moto3.

Print This Post Print This Post

Action packed weekend of racing for SHARK-men

This weekend SHARK-men took to the track in Aragon, Spain for the MotoGP and Moto2 Championships, and Laguna Seca, America for the World Superbike Championship. With only a few rounds left of the 2013 seasons, SHARK’s supported riders collected valuable last minute points and a race win.

Tom Sykes stormed to victory in the first SBK race at Laguna Seca on Saturday. In Sunday’s race Sykes led for most of the 26-laps, but was passed on the final few and settled for a solid fourth place finish. Sykes leaves America still leading the overall championship with 361 points and a 23-point lead, with just two rounds remaining. Meanwhile Sylvain Guintoli finished fifth in both SBK races and is currently third in the standings, 24 points behind Sykes. The championship continues from Magny-Cours, France 4-6 October, where the World Supersport Championship will return after not racing this weekend.

Meanwhile in Aragon, Spain for Moto2, Scott Redding finished his weekend in fourth place. After starting from the fifth row of the grid, Redding got to work immediately and pushed his way past eight riders on the opening lap. In the second half of the race Redding struggled with a speed disadvantage and crossed the line in fourth. Redding still leads the overall championship standings by 20 points. Johann Zarco finished his weekend in seventh place.

In MotoGP Michael Laverty had a mixed weekend on his CRT machine. The SHARK-man was 14th in free practice and qualified 20th. During the race Laverty crashed, unhurt, on the opening lap and did not finish the race. Laverty is 24th overall in the championship.

Tom Sykes:

It was great to win yesterday and I led for a long time today but that was the first time we have struggled with grip all weekend. We were six or seven tenths off our best times in the same track conditions and we have to think about why that was. We know what our potential was here again today. Overall, we have extended our championship lead but it would have been nice to taken that second podium! We can keep improving and we have a couple of good circuits coming up so we will move on with confidence. In less than a week’s time we will be in France and doing it all over again. We have worked hard and well all race weekend and took a win on Saturday.

Scott Redding:

Today the plan was simple; attack and keep fighting. I knew I had to fight today, for a result and for the championship, and that’s what I did. I got a clean run through the field from the start and managed to get a good run onto the back straight on the first lap and pass some more people. The problem was that when there was nobody to slipstream on the back straight I was losing too much time and that’s what gave Pol the final podium position today. It was a little disheartening, to work so hard throughout the race, trying to make it perfect, trying to block the line and yet they still come past you on the straight. I did my best today, but the straight was our downfall. After the problems in qualifying we can be happy that we limited the loss to just three points today.

Print This Post Print This Post

REDDING et SYKES conservent la tête après un WE de courses

Ce dimanche nous avons vécu un week-end riche en compétition pour les pilotes SHARK. En effet, nos pilotes officiels dans le championnat GP s’alignaient sur le MotorLand d’ARAGON tandis que nos pilotes de la catégorie WSBK faisaient le déplacement jusqu’en Californie pour s’affronter sur le mythique circuit de Laguna Seca.

A Aragon qui accueillait le 14ième GP de la saison la météo était estivale pour les pilotes et les spectateurs présents.

En MotoGP, pour cette course et pour la fin de saison nous avions maintenant 4 représentants. Damian CUDLIN ayant rejoint le championnat pour finir la saison chez PBM, en plus de nos 3 pilotes habituels, Michael LAVERTY également chez PBM, Aleix ESPARGARO et Randy DE PUNIET tous deux coéquipiers au sein du Team ASPAR. Meilleur représentant SHARK de la catégorie, Espargaro s’impose une nouvelle fois dans la catégorie CRT et termine 11ième de la course. Une course qu’il résume comme « very fun » car il a pu se battre une bonne partie de la course avec les motos officielles, mais son manque de puissance s’est fait ressentir en fin de course face aux mêmes machines. De Puniet quant à lui termine 13ième. Des problèmes de réglages sont venus gêner les essais, mais il a pu trouver durant le warm up les bons réglages et réaliser une bonne course dimanche.  Les deux nouveaux coéquipiers de chez PBM ont tous les deux rejoint le garage avant la fin de la course. Laverty chutant en début de course et Cudlin rencontrant des problèmes de boite. Au championnat du monde Espargaro est 11ième et top CRT, De Puniet est 16ième.

En Moto2, Scott REDDING débute parfaitement la course malgré un départ de la 13ième place. Il se battra une bonne partie de la course avec Pol Espargaro, son concurrent pour le titre. Plus lent en ligne droite, il devra s’incliner en fin de course. Il termine tout de même beau 4ième et ne perd que très peu de points dans la course au titre. Johann ZARCO termine à la 7ième place, seul quand il passe sous le drapeau à damier. Ant WEST malgré un bon départ se voit forcé de quitter la piste pour éviter un pilote chutant devant lui. Il perd alors de nombreuses places et dans sa remontée au classement il perd l’avant et chute à 7 tours de la fin de la course. Au championnat Redding mène toujours le bal avec 20 points d’avance sur son concurrent direct. Zarco est 7ième, West 16ième.

Scott Redding : « Je ne suis pas mécontent du résultat après tous les problèmes que nous avons rencontrés ce week-end. On s’est encore livré une belle bagarre avec Pol, mais le problème est que je perds toujours trop de terrain en ligne droite. Si je suis devant, je me fais systématiquement redoubler. Mais nous avons limité les dégâts en terme de perte de points. »

En Moto3, 3 pilotes se sont très vite détachés en tête et ils ne seront jamais rattrapés. Miguel OLIVEIRA en bataille pour la 4ième place, avec le leader au championnat du monde,se voit finalement dépasser dans le dernier virage mais il termine tout de même à une très belle 5ième place. Nos autres pilotes ne se sont pas moins montrés aux avant-postes. Livio Loi marque le point de la 15ième position tandis que Granado le talonne en 16ième place. Techer s’accroche et chute dans le 3ième tour. Au championnat du monde Oliveira est 6ième, Granado 22ième, Techer 24ième et Loi 25ième.

Pour le retour du WSBK en Californie sur le circuit de LAGUNA SECA le soleil et les spectateurs étaient bien présents. Seuls deux de nos 3 pilotes étaient présents aux Etats-Unis. Loris BAZ, blessé lors de la course au Nurburgring n’a pas fait le déplacement à Laguna Seca et espère être en pleine forme pour tenir son rang à Magny-cours.

C’est Sylvain GUINTOLI qui s’impose en superpôle pour la seconde fois de sa carrière et la première fois de la saison. Malgré son épaule meurtrie, c’est une superbe performance pour Sylvain. Tom SYKES quant à lui est second sur la grille de départ.

La première course se jugera en 3 parties. Sur le premier départ Guintoli prend un superbe envol et prend ses distances par rapport aux autres pilotes. Sykes deuxième ne pouvant le suivre. Malheureusement une chute et un drapeau rouge remet tout à 0. Dans le deuxième départ Guintoli réussit encore une fois à garder la tête, mais ne creuse pas cette fois ci l’écart avec SYKES et la bagarre commence entre les deux pilotes jusqu’à ce qu’un deuxième drapeau rouge pour système de sécurité défaillant viennent arrêter la course. Un troisième départ a alors lieu pour une course de 13 tours. Malheureusement Guintoli se retrouve bloqué dans le départ et dans la bagarre pour la 3ième place. Dans les derniers tours il se fait dépasser successivement par deux pilotes et termine en 5ième position. Tom Sykes réalise une très belle 3ième partie de course et s’impose pour la 7ième fois de la saison.

Dans la seconde manche Guintoli se retrouve rapidement isolé en 5ième position, place qu’il gardera jusqu’à l’arrivée. Sykes prend lui les commandes rapidement et mène une bonne partie de la course. Toujours 1erà 2 tours de la fin mais en difficulté avec son pneu arrière qui ne lui permet pas de résister aux assauts de ses concurrents, il termine la course 4ième.

Alors que Guintoli et Sykes se battaient coude à coude pour le titre Sykes se détache en tête avec 361pts. Guintoli perd même une place et est maintenant 3ième au championnat avec 337 points contre 338 points pour le deuxième. Avec 2 week-ends de course et 100 points à distribuer tout reste encore à jouer dans le championnat WSBK.

Les Pilotes GP ont une semaine de repos avant de s’envoler pour la Malaisie tandis que les pilotes du WSBK s’affrontent dès ce week-end à Magny-cours.

Print This Post Print This Post

SHARK vainqueurs de 24 heures du Mans et champion du monde d’endurance

70 200 motards, attirés par un magnifique soleil au-dessus du circuit Bugatti, avaient fait le déplacement ce week-end au Mans pour assister aux 24 Heures Moto. Le spectacle a été, une nouvelle fois, à la hauteur de l’évènement pour cette manche finale du championnat du monde d’endurance. Au départ de la course tout restait à jouer. Certains Team, comme Kawasaki, jouaient la victoire finale tandis que la Suzuki du SERT jouait en plus de la victoire finale le championnat du monde.

Samedi, 15h00,  les machines s’élancent pour 24h mais tout va se jouer très rapidement. En effet, une des motos favorite, la Yamaha GMT 94, chute dans les premiers tours, très rapidement imitée par la Suzuki du SERT, leader du championnat du monde en début de course. La Kawasaki 11 chutera à son tour également en début de course, Fabien Foret se faisant percuter  par un retardataire. A partir de ce moment,  les Team travailleront à remonter au classement. La Kawasaki 11 du SRC, pilotée par deux pilotes SHARK Fabien FORET et Nicolas SALCHAUD,  épaulés par Greg Leblanc, y parviendra à merveille à force de patience. Ils s’imposeront largement au cours de cette 36ième édition des 24H du Mans avec 7 tours d’avance sur le dauphin. Gwen GIABBANI, ancien champion du monde d’endurance, terminera au sein du Team privé R2CL, deuxième, une véritable performance. À la  troisième place suivra Matthieu LAGRIVE et le GMT 94.

La Suzuki 1 du SERT a connu des problèmes moteurs pendant la nuit l’immobilisant de nombreuses minutes au stand. Le Team et son pilote numéro un, Vincent PHILIPPE, termine 26ième des 24H mais se voit tout de même titré champion du monde d’endurance. C’est le 8ième titre de champion du monde pour Vincent Philippe.

Mention spéciale pour le Junior Team LMS dirigé par Damien Saulnier pris dans une chute en début de course qui bataillera pour remonter toute la nuit et pour finir 6ième mais très beau deuxième de sa catégorie. Ses 3 pilotes SHARK, Baptiste GUITTET, Etienne MASSON et Guillaume DIETRICH termineront la saison 2ième du championnat du monde de la catégorie Superstock.

Encore une fois l’endurance nous a offert une très belle course mais dès la semaine prochaine les courses de vitesse reprendront leurs droits avec le WSBK de Laguna Seca et le GP d’Aragon.

Print This Post Print This Post

Des podiums pour les pilotes SHARK ce week-end

Le dilemme était de taille ce week-end entre regarder l’épreuve de MotoGP sur le magnifique tracé du circuit Misano World Circuit Marco Simoncelli ou les courses de WSBK pour l’arrivée sur les terres turques sur le circuit d’Istanbul. Nous n’avons pas pu arbitrer et vous trouverez donc ci-dessous le résumé des deux week-ends.

En MotoGP, nous étions donc à Saint Marin pour le « GP Aperol di San Marino e Riviera di Rimini », et nos pilotes après un week-end de pause attendaient leurs retours sur piste.

En GP, Aleix Espargaro a été brillant tout au long du week-end se glissant à la 5ième position pendant les essais libres et se qualifiant 6ième sur la grille de départ.  Malheureusement il ne pourra tirer son épingle du jeu pendant la course. Suite à un faux départ, il se voit pénalisé et doit repasser par les stands. Il repart bon dernier et remonte tour après tour les pilotes pour finir 13ième. Randy de Puniet quant à lui termine 17ième de la course retombant dans des mauvaises sensations et des problèmes de vibrations. Michael Laverty termine 18ième. Au championnat du monde Espargaro est 11ième et leader CRT avec 71 points, il espère toujours un top 10 en fin de saison, de Puniet est 17ième et Laverty 24ième.

En Moto2, Scott Redding n’a pas été aussi dominateur qu’à son habitude cette saison. Quelques difficultés en qualification ne lui ont pas permis de se qualifier mieux que 5ième. Pendant la première partie de la course il parvient à rester en contact avec le groupe de tête mais au détriment de ses pneus. Ce qui lui fera perdre quelques places en fin de course pour finir 6ième. 7ième et passé dans le dernier tour par Redding, Zarco a connu une course difficile se battant tout de même pour la 4ième place toute la course. Anthony West notre 3ième pilote de la catégorie a réussi une belle course terminant 11ème malgré s’être élancé de la 19ième position sur la grille de départ. Au championnat du monde Scott Redding est toujours leader avec 23 points d’avance, mais a perdu 15 points de son avance, son concurrent direct remportant la course. Johann Zarco est solide 7ième, West 15ième.

En Moto3 la bagarre entre KTM laisse toujours très peu de place aux autres machines. Mais malgré cela Miguel Oliveira est comme à son habitude sorti du lot. Il finit 7ième. Nos autres pilotes ont connu plus de difficultés. Alan Techer termine 17ième, Livio Loi 22ième et Granado ne termine pas la course. Le classement du championnat du monde Moto3 nous donne Oliveira 6ième Granado 22ième Techer 24ième Loi 25ième.

Johann ZARCO : « La course a été très difficile, mais j’ai réussi à prendre un bon départ et rester avec Luthi d’abord, puis avec Aegerter. Redding, dans les premiers tours était un peu plus lent que Luthi et moi et nous avons pu le doubler. La moto était vraiment bien réglée et je dois remercier l’équipe qui a fourni une moto réellement compétitive. Malgré le résultat, je suis confiant parce que j’ai eu un bon départ, j’étais capable de rouler vite dès le début de la course, pour cette raison, je suis impatient d’arriver à Aragon pour la prochaine course. »

Aleix ESPARGARO : « Je me sens mal par rapport à mon faux départ ! J’ai su que j’avais fait une erreur car mon doigt a glissé. Sachant cela, je n’ai pas été surpris quand on m’a panneauté ma pénalité. C’est dommage parce que j’avais beaucoup d’espoir de faire une bonne course et j’espérais finir dans les 8 premiers. Après mon passage par la ligne droite des stands j’ai poussé fort pour retrouver ma place, même si j’ai eu beaucoup de plaisir à passer les autres pilotes, je voulais rattraper Colin Edwards et finir top CRT. Nous essayerons de faire mieux à Aragon, un circuit que j’adore ! »

Randy de PUNIET : « Même si ce week-end n’a pas été facile pour nous, nous n’avons jamais arrêté de travailler dur. Samedi nous avons trouvé quelques améliorations concernant les vibrations et ce matin le feeling de la moto était meilleur. Nous pensions avoir trouvé une solution, mais pendant la course les mêmes problèmes sont apparus. Nous allons continuer à travailler à Aragon avec pour objectif de  retourner la situation. »

En WSBK, les pilotes se rendaient sur un nouveau circuit pour la catégorie. Si certains pilotes avaient dans d’autres catégories déjà expérimenté ce tracé, pour la plupart c’était une découverte.

En SBK, Tom SYKES faisait partie des novices mais il s’est tout de même emparé de la superpôle, comme à son habitude tellement il excelle dans cette discipline. Sykes attaque fort en première manche et mène la course la première partie de la course. Mais il tape un peu trop fort dans ses pneus et finit donc la course à la 3ième place en première manche. En manche 2, il termine 2ième. Sylvain Guintoli toujours blessé à l’épaule a souffert tout au long du week-end et termine les deux courses tout de même bien placé à la 4ième puis à la 3ième place. Loris Baz convalescent n’a pas pu participer à la course alors qu’il s’était pourtant rendu en Turquie.  Au championnat du monde Sykes et Guintoli sont toujours au coude à coude en tête du championnat du monde. L’écart en faveur de SYKES est maintenant de 8 points. Loris Baz est toujours 6ième.

En SuperSport, Sam Lowes jouait le titre mondial. Le spectacle a été merveilleux durant toute la course. Mais malheureusement Lowes ne termine que 2ième à 4 dixièmes du vainqueur. Fabien Foret chute quant à lui. Au championnat du monde, Lowes est à 1 point du titre qui semble lui tendre les bras avec 49 points d’avance et 2 courses à venir. Foret est 3ième.

Tom SYKES : « 2 podiums aujourd’hui même si c’était la première fois pour moi ici avec seulement 2h30 de roulage face à des top pilotes qui avaient déjà roulé ici auparavant, ce n’est pas si mal ! J’ai commencé la course en attaquant ce qui m’a permis de mener la course mais quelques autres pilotes ont mieux utilisé leurs pneus et ont été capables de me doubler en première manche. Entre les deux courses nous avons apporté des améliorations à la moto, mais nous n’avons pas été capables de nous battre pour la victoire en fin de seconde manche. Les changements opérés devraient nous aider dans le futur. Nous quittons la Turquie après avoir augmenté notre avance au championnat du monde, ce qui ne peut être qu’une bonne chose. »

Sam LOWES : « J’étais sûr que nous pouvions gagner ici mais quand j’ai vu Kenan j’ai compris que nous allions devoir en découdre à Magny-cours. »

Rendez-vous ce week-end pour les 24h du Mans et dans 15 jours pour les prochaines manches de WSBK à Laguna Seca et de GP à Aragon.

Print This Post Print This Post

Successful weekend of racing for SHARK’s riders

This weekend SHARK-men were in action from Istanbul, Turkey for the 11th round of the World Superbike and Supersport Championships, while MotoGP and Moto2 continued from Misano, San Marino. SHARK-men collected three podiums over the weekend and retain three championship leads in SBK, WSS and Moto2.

The first ever FIM World Superbike and Supersport races at the Intercity Istanbul Park circuit in Turkey saw Sam Lowes battle with WSS title-rival Kenan Sofuoglu. Lowes led for most of the 12-lap race, but on the last lap Sofuoglu was faster than the young-Brit and crossed the line first. Lowes still retains his championship lead with 205 points, 49 ahead of Sofuoglu with three rounds remaining.

In SBK Tom Sykes started from pole and finished third and second in both the 18-lap races, which has extended his title lead by eight points over fellow SHARK-rider Sylvain Guintoli. Meanwhile Guintoli finished his weekend fourth in race one and third on the podium in race two.
At Misano, Scott Redding finished the Moto2 race in sixth place after suffering with tyre performance problems, he still maintains his championship lead with 202 points (23 points ahead of Espargaro). Johann Zarco finished his weekend behind Redding in seventh place.

This weekend sees the British Superbike Championship continue from Assen, The Netherlands 20-22 September.

Sam Lowes:

I was sure that I could win. But when I saw Kenan I understood that we would have to wait until Magny-Cours. He was brilliant today!

Tom Sykes:

We made two or three changes to the bike between races and I think everybody saw that our bike was working a bit better in the second one. We started that race quite strongly and I was able to lead again but some of our competitors were using the tyres a little bit better. Unfortunately I did not have the package at the end of the second race to fight back and try to win it. I believe that we can learn and improve from this weekend.

Sylvain Guintoli:

Two strong races, but I’m still missing something. I’m not sure if it’s speed or my physical condition. To be honest, I expected more from this weekend after the good practice sessions and the front row start. It wasn’t a complete disaster thought since we’re still close to Sykes and I got back onto the podium. Unfortunately my shoulder injury isn’t a simple thing to overcome. The next round will be at Laguna Seca which is a track I like and where I hope to make another step forward.

Print This Post Print This Post

Donington Park success for SHARK’s riders

The ninth round of the British Superbike Championship took place from Donington Park this weekend with SHARK’s riders scoring points and podiums aplenty.

In the Superbike class, Alex Lowes – who booked his Showdown place two rounds ago – had another spectacular weekend, claiming his second consecutive double win after two incredibly close and hard-fought races. The victories see Lowes maintain second place in the standings, just six points behind Byrne.

James Westmoreland – who got pole position and a new BSB lap record this weekend – secured the sixth and final place in the Showdown after finishing fifth and fourth in race one and two respectively. The three-round Showdown begins at Assen in The Netherlands on 21/22 September.

In the British Supersport races, Ben Wilson was just off the podium in race one with a fourth place finish but unfortunately crashed out of race two. In the British Motostar Moto3 battle, Jordan Weaving claimed the top spot with Joe Francis in third. Francis still leads the championship by 32 points.

The Superstock 1000 race saw another SHARK rider on the podium as Victor Cox claimed third place. Lee Jackson took fifth. In the Superstock 600 class, Jordan Simpkin placed fourth in the race and still leads the overall standings.

The Ducuti 848 Challenge races were a success for Marty Nutt, who secured the win in race one and second place in race two to maintain his lead in the championship standings. Darren Fry meanwhile placed fifth and fourth.

In the first Triumph Triple Challenge, SHARK riders claimed two of the podium spots with Phil Atkinson second and Dan Fuller in third. In race two, Atkinson and Fuller placed fourth and sixth respectively with Dan Heyler in seventh.

Alex Lowes

I don’t think I have ever pushed as hard as I did at the end of those races but now the Showdown is all important and I go into it only six points down on Shakey so it is going to be lots of fun and I will give it everything.

James Westmoreland

First BMW in the Showdown, two pole positions and a lap record… wow! It’s fantastic, and it really hasn’t sunk in yet. It was such an intense race, from the first to the last lap I couldn’t have pushed harder. I felt like I was hanging on for dear life! Everyone was pushing so hard and riding right on the limit, there were very few overtakes and it was a case of seeing who made it to the end. I can’t wait to come out fighting at Assen. We don’t have any podium credits but we’ve shown our form this weekend. Bring it on!

Print This Post Print This Post

SYKES, REDDING et LOWES en route pour leurs titres !

Durant l’été nos pilotes Shark en GP comme en WSBK n’ont pas pris de vacances et pour certains l’été leur a réussi. Dans cette newsletter nous allons replonger dans les résultats de l’été.

Dans le championnat Moto GP, les 3 catégories se sont affrontées dans un premier temps sur le circuit d’Indianapolis aux Etats -Unis, puis ont enchainé avec Brno en République Tchèque avant de s’envoler pour l’Angleterre à Silverstone ce week-end.

En GP, si un trio espagnol se détache de plus en plus en tête course après course, Aleix Espargaro a réussi à terminer lors des 3 courses en tête de sa catégorie CRT. Il termine même à plusieurs reprises devant des prototypes et il continue de faire grande impression aux yeux des spectateurs. Randy de Puniet a  quant à lui rencontré énormément de problèmes mécaniques le privant de figurer parmi les meilleurs de sa catégorie. Michael Laverty a continué ce qu’il a entrepris depuis le début de la saison : apprendre de sa nouvelle machine et en tirer le meilleur. Malheureusement pour lui cela ne lui permet pas de jouer les premiers rôles. Au championnat du monde après la course de Silverstone Espargaro est 10ième et 1er CRT avec 68 points, De Puniet est 17ième avec 20 points tandis que Michael Laverty est 24ième avec 3 points.

En Moto 2, Scott Redding a profité de l’été pour accroitre son avance au championnat du monde. En effet avec une 3ième place à Indianapolis, puis rencontrant plus de problèmes sur le circuit de Brno, mais surtout avec une superbe victoire à Silverstone devant son public, Redding s’affirme de plus en plus comme le futur champion du monde. Il est premier avec 192 points soit 38 point de plus que son plus féroce concurrent au titre. Johann Zarco a réalisé également un très bon été avec notamment une belle performance à Brno où il termine 5ième avec le record du tour en course. Il est après 11 courses 7ième au championnat du monde. Anthony West quant à lui a profité de l’été pour conforter sa 15ième position au championnat du monde.

En Moto 3, Miguel Oliveira est toujours le seul pilote non KTM terminant régulièrement dans le top 5. Il est 6ième au championnat du monde avec 95 points. Après l’été et 11 courses Eric Granado est 21ième, Alan Techer 23ième et Livio Loi 24ième.

Dans le championnat World Superbike nos pilotes se sont affrontés sur la piste de Silverstone en Angleterre début Août et sur le circuit du Nurburgring en Allemagne ce week-end. Les deux week-ends de courses ont offert un beau spectacle aux spectateurs.

En WSBK, Tom Sykes a réalisé des performances en dents de scie, en difficulté à Silverstone avec une  11ième et une 7ième position ne reflétant pas ses performances depuis le début de la saison. Il a cependant été devant au Nurburgring avec une victoire, puis une 4ième, qui lui ont permis de récupérer la tête du championnat du monde pour un point. 287 points contre 286 points pour Sylvain Guintoli. Ce dernier handicapé par une douloureuse déchirure des ligaments de l’épaule a été régulier pendant l’été avec une 4ième et une 6ième place à Silverstone, puis en finissant 4ième et 5ième en Allemagne. Il aura à cœur de récupérer avant la prochaine manche où il se battra pour récupérer sa première place au championnat du monde. Loris Baz a été l’homme en forme de l’été. 5ième puis victorieux à Silverstone il était sur le devant de la scène quand il a chuté pendant le warm up au Nurburgring. Cette chute occasionnant une grosse blessure ne lui permet pas de courir alors en Allemagne. Nous lui souhaitons une bonne récupération et espérons le revoir rapidement en piste.  Il est actuellement 6ième au championnat du monde.

En World Supersport, nos deux représentants ont brillé lors des deux courses estivales. A Silverstone Sam Lowes est 2ième, Fabien Foret 3ièmeet ils feront encore mieux en Allemagne puisque Sam Lowes s’imposera au Nurburgring devant Fabien Foret. Sam Lowes a considérablement augmenté son avance au championnat du monde puisqu’il est premier avec 185 points soit 54 points d’avance à trois courses de la fin. Foret est 3ièmeau championnat.

Dans le championnat Superbike français notre jeune pilote Christophe Arciero a été titré Champion de France dans la catégorie Moto3 à Dijon 3 manches avant la fin du championnat. Félicitations à lui pour cette magnifique saison sous nos couleurs.

L’été aura été rempli pour nos pilotes et certains s’affirment déjà en leader dans leurs catégories. Ce qui peut laisser entrevoir plusieurs titres de champion du monde pour SHARK en fin de saison.

Print This Post Print This Post

SHARK men lead three world championships

Scott Redding produced one of the standout performances of his career yesterday, storming to a sensational Moto2 victory in front of a jubilant home crowd at Silverstone, while at Nurburgring in Germany Sam Lowes took his fifth World Supersport victory of the year and Tom Sykes secured a World Superbike win to re-claim his lead in the standings.

Redding led for the first 11-laps and was briefly dragged into an exciting podium battle with Takaaki Nakagami and Thomas Lüthi before he regained the advantage on lap 15. The 20-year-old then rode a faultless final four laps to take the win and extend his championship lead to 38 points with six races remaining. Redding also revealed that he has signed a contract with Gresini Honda that will see him move up to MotoGP from 2014.

Meanwhile in Germany, Sam Lowes took another step closer to the World Supersport Championship title after scoring his fifth win of the season at the Nurburgring. He started the race from pole and by mid race he had built a comfortable lead over championship rival Kenan Sofuoglu who then crashed out, allowing Lowes to cruise to the finish line. The victory puts him on 185 points, 54 clear of Sofuoglu with four races remaining.

In the World Superbike class, Tom Sykes was awarded the win in a red-flagged race one and came fourth in race two, seeing him re-claim the lead in the championship standings. Fellow SHARK-man Sylvain Guintoli has a strong weekend with a fourth and fifth, while Jules Cluzel came eighth and 14th.

Sam Lowes

I would just like to say I don’t like to win a race like that, Kenan was pushing hard and I didn’t want to see him crash. Even after what has happened after the last few races I like battling with him. I want to win this championship a lot but I don’t want it to hinge on a mistake by him. Racing is racing; I knew that if I stuck to my pace it would be hard for him. I saw the gap get a little bit bigger, then he pushed on and made a mistake. I want to thank my team who gave me a fantastic bike today and thank you to Yamaha for helping out as well. It’s been a great weekend, hopefully I can carry that on for the next few races.

Scott Redding

To come here to your home Grand Prix and stand on the top step of the podium in red, white and blue, well, it doesn’t get much better than that, really. I was happy with how the race panned out today. No pressure, no real mistakes and we got the result we came here for. To do it on a weekend when we’ve been celebrating the life of Barry Sheene, one of the all-time greats of motorcycle racing, was just the icing on the cake for me. The win today means I leave Silverstone with a 38 point lead in the championship and with one less race for my main rivals to try and reel me in. All in all, a good weekend all round.

Tom Sykes

It is very difficult to tell if I could have come back at Marco in the last two laps of race one but when he passed me I was preparing to push the pace a bit more. I am sure all three or four of us in the front group were able to improve our lap times right at the end but the decision to stop the race has gone in our favour for a change. I will take the result and I am very happy for the 25 points. It was the first time all weekend we have had a small issue with the bike set-up. I went to bed last night expecting probably a few more points in race two but it is racing and things like this happen. It seems that we had some limitations in that race, which is a shame because over race distance I was 100% confident in myself, in the Ninja ZX-10R that we could make 1’54 laps even at the end. We proved that through practice this weekend. I think we know where we can improve and I am very happy to have the people around me that I have. It was important to keep Sylvain G uintoli behind me in that second race as we saw how every point counts last year. It adds to the end of season points basket and after this weekend we are leading the championship again.