Print This Post Print This Post

SHARK, SHARK et encore SHARK sur les podiums WSBK à Donington

Donington Park a acceuilli le week-end dernier la 5ème manche de la saison WSBK. Et quelle manche pour les pilotes SHARK ne laissant pas la place aux autres pilotes sur les podiums ce week-end en Angleterre.

En qualification les pilotes ont pu se tester sous la pluie car la météo est venue jouer les trouble-fêtes. Sylvain Guintoli puis Alex Lowes ont tous les deux été en tête au cours de la séance mais ont du s’avouer vaincu. Aucun pilote SHARK sur la première ligne mais 4 à la suite de la 4ème à la 7ème position avec dans l’ordre Alex Lowes, Sylvain Guintoli, Loris Baz et Tom Sykes. Fabien Foret en Evo n’a pas pris part aux qualifications et s’élance de la 19ème place.

En course 1, les 8 premiers tours offrent une superbe bagarre en tête entre nos 3 pilotes Lowes, Baz et Guintoli. Sykes est loin du groupe de tête et se retrouve même 11ème à un moment dans le premier tour. A la mi-course Guintoli commence à se faire distancer tandis que Sykes commence sa remontée. Une remontée qui l’emmène dans les 5 derniers tours au niveau de Loris Baz qui mène alors la course. Jusque dans les derniers virages les deux hommes se rendent coup pour coup mais c’est finalement Tom Sykes qui remporte la première manche, devant Loris Baz et Alex Lowes. Un superbe podium 100% SHARK une nouvelle fois cette saison. Sylvain Guintoli se classe 7ème et Fabien Foret 12ème.

Dans la seconde manche de la journée, les pilotes SHARK prennent à nouveau un très bon départ. Guintoli mène très rapidement la course devant Baz et Lowes tandis que Sykes a pris un meilleur départ que lors de la première course et clôture le groupe de tête en 7ème position. Mais devant ça se touche et ça s’accroche … et ça finit logiquement par chuter. Alex Lowes chute dans un accrochage avec un autre pilote mais parvient tout de même à repartir en dernière position. Puis 3 pilotes SHARK s’échappent en tête de la course, Sykes Baz et Guintoli mènent les débats avec une avance confortable sur le 4ième pilote à mi-course. Mais loin de se satisfaire de cet écart ils s’attaquent les uns les autres, se dépassent, se repassent… Une très belle bagarre avant que des écarts entre ces 3 pilotes se forme et persiste jusqu’à la fin de la course. Alex Lowes quant à lui assure le spectacle et remonte tous les pilotes un par un pour terminer 9ème malgré une chute. Devant Tom Sykes remporte la seconde manche, Loris Baz est à nouveau deuxième et Sylvain Guintoli assure le second triplé SHARK de la journée à Donington. Fabien Foret en catégorie evo termine 18ème. Au championnat du monde Tom Sykes reprend la tête, Loris Baz est second, Sylvain Guintoli 4ème, Alex Lowes 9ème et Fabien Foret 16ème.

Tom Sykes: « Oh Yes !!! La course 1 a peut-être été la plus belle course de ma carrière. J’ai eu un problème dans le premier tour, je suis presque rentré au box car la puissance se coupait quand je prenais de l’angle. Mais finalement tout est rentré dans l’ordre rapidement et j’ai pu attaquer ma remontée depuis la 11ème position. J’étais très motivé et je pensais que nous devions être à l’avant. Le retour a été difficile car j’ai du dépasser énormément et cela n’a pas toujours été évidemment notamment avec les pilotes Pirelli. Mais j’ai finalement pu le faire. Dans la seconde course j’ai eu un bon départ mais j’ai rapidement vu que Loris Baz se sentait bien et que Sylvain Guintoli, comme à son habitude, était vite sur ce circuit. Guintoli a mené la moitié de la course mais j’ai ensuite poussé pour prendre la tête afin de finalement m’imposer. C’est très bon d’avoir pu réaliser un nouveau doublé après Aragon et de reprendre la tête du championnat du monde. »

Loris Baz: «  En première manche je suis content d’être sur le podium mais j’aurais voulu gagner cette manche. J’ai mené et essayé de m’échapper, mais le plan n’a pas marché. Dans la seconde manche Tom était juste trop rapide dans la deuxième partie de la course. Je n’ai rien pu faire. Je suis content de mon retour dans la course au titre et on repart de Donington avec un grand sourire. »

Sylvain Guintoli « La course une n’a pas été aussi bonne que je l’espérais. Je suis très bien parti, j’ai poussé dur mais je ne pouvais pas garder le rythme et j’avais vraiment du mal à gérer la moto. Puis en seconde manche le Team a fait un super job. La moto a évolué dans le bon sens et mon rythme était meilleur. Mais sur la fin je n’ai pas été capable de garder le rythme des deux hommes de tête. Dans tous les cas ce podium, sur un circuit qui n’est pas mon favori, semble comme une victoire pour moi. »

Alex Lowes : « La première course a été bonne, j’ai eu du mal sur la fin, mais le départ comme mener ma première course de WSBK à Donington est un super sentiment. C’est bon pour le Team également. Malheureusement je suis déçu de la seconde course car j’étais avant ma chute sur de pouvoir faire un second podium. »

Tandis qu’en Supersport le week-end de nos pilotes n’a pas été aussi bon. Victorieux il y a 15 jours sur ses terres à Imola, Lorenzo Zanetti est contraint à l’abandon sur casse moteur à 6 tours de la fin alors qu’il était en 3ème position. Kevin Wahr ne termine pas la course également de son coté.

Prochaine course pour les pilotes SHARK dès ce week-end avec le GP du Mugello en Italie.


Print This Post Print This Post

GP de France : Espargaro top Open et 8ème sous le soleil

Près de 90 000 spectateurs, attirés par de belles courses en perspective grâce à un magnifique soleil, se sont pressés sur le circuit Bugatti du Mans qui accueillait ce week-end le GP de France. La bonne surprise du week-end pour les français et tous les fans de cette course a été l’annonce de la prolongation du contrat pour 5 années supplémentaires entre la Dorna, l’organisateur des GP, et Claude Michy/PHA, l’organisateur du GP du Mans. C’est annoncé, jusqu’en 2021, les pilotes s’affronteront sur ce mythique circuit du Mans.

Mais pour cette année, en MotoGP, nous avons eu droit à une belle performance de nos tops pilotes derrière la nette domination de Marc Marquez s’imposant pour la cinquième course d’affilée en 5 courses. Sur ce circuit de 4,185km, Aleix Espargaro et Scott Redding terminent aux deux premières places de la catégorie Open. Qualifié brillamment en 8ème position devant des pilotes tels que Pedrosa ou Crutchlow, disposant tous deux de motos officielles, Aleix Espargaro est le meilleur pilote SHARK du week-end dans la catégorie reine. 12ème à l’issus du 1er tour, il remonte durant les 10 premiers tours avant de lutter contre Dovizioso pour le gain de la 8ème place. Mais, plus lent en ligne droite, il ne peut le dépasser dans les derniers tours et Espargaro classe alors son Race-R Pro SHARK  à la 9ème place. Mais il est encore et toujours en 1ère place de la catégorie Open. Scott Redding, quant à lui, ne termine pas très loin d’Espargaro. Parti de la 16ème place, il gagne d’entrée des places pour terminer 12ème. En étant présent sur les bords du circuit, on remarque que le style très agressif du pilote anglais a fait de lui un pilote très populaire auprès du public. Notre 3ème pilote de la catégorie, Michael Laverty, termine pour la 4ème fois de la saison 16ème. Au championnat du monde, Espargaro est 8ème, Redding 14ème. Michael Laverty n’a toujours pas réussi à marquer des points.

Dans la catégorie intermédiaire, en Moto2, c’est l’ancien coéquipier de Scott Redding dans le Team Marc Vds qui s’impose. Derrière, c’est notre rookies en Moto2, mais champion du monde Supersport, Sam Lowes qui, malgré la découverte du circuit du Mans, réalise une belle opération. Il avoue cependant avoir fait quelques tours sur console vidéo. 10ème sur la grille de départ, il se classe 9ème à l’arrivée. Anthony West, très mal classé sur la grille, réalise un excellent départ, gagnant 9 places dans le premier tour. Ce super premier tour lui permet de finir la course 14ème. Robin Mulhauser, notre pilote suisse, continue d’apprendre la catégorie comme les circuits du championnat et se classe 25ème lors de cette manche. Johann Zarco aurait pu, « aurait dû » être, en tant que pilote français, le héros du public. Malheureusement, sa machine en a voulu autrement et il n’a pu rejoindre l’arrivée à cause d’un problème technique. Au championnat du monde, West est 11ème, Sam Lowes 12ème et Zarco 19ème.

En Moto 3, Miguel Oliveira est le meilleur représentant SHARK du week-end. Mais avec une Mahindra ne lui permettant pas de montrer tout son potentiel, il ne peut faire mieux que 14ème aux qualifications. En course, il mène son groupe, mais loin du groupe de tête, il ne peut pas jouer avec les meilleurs comme il en avait l’habitude durant la saison 2013. Il se classe 12ème sous le drapeau à damier. Au championnat du monde, il est 13ème avec 20 points. Notre autre pilote, Livio Loi, a réussi une superbe performance en Argentine. Malheureusement, il n’avait pu concrétiser ce résultat lors du GP de Jerez, ne trouvant pas les bons réglages. Suite à des tests privés réussis en Espagne, il est arrivé plein de confiance au Mans. Avec son équipe technique, il a tenté plusieurs sets up pour ce circuit sans trouver le bon compromis entre les différentes pistes avant le départ. Départ qui ne sera pas très bon pour lui, passant d’une 25ème place sur la grille à la 30ème place à la fin du premier tour. Il a travaillé dur durant toute la course pour remonter au classement finissant 20ème à 37 sec de la moto de tête de Jake Miller. Au championnat du monde, il talonne, 3 points derrière, Oliveira. Ana Carrasco, de son côté, a connu un week-end de GP très difficile. Jamais réellement dans les meilleurs temps, elle a eu du mal à trouver les réglages et n’a pas été compétitive du week-end. Ana a même chuté en séance d’essais emportant dans sa chute un autre pilote SHARK, Éric Granado. Après s’être qualifié 30 sur la grille, elle peine à remonter au classement et termine la course 22ème à 57 sec du vainqueur. Notre quatrième pilote, Éric Granado, blessé au doigt lors du gp de Jerez il y a 15 jours, a bien essayé un retour sur le GP de France mais n’a pu le mener à bien. Ce doigt blessé n’a pu lui permettre de rouler plus de 6 tours de suite pendant les essais sans ressentir une très forte douleur. Eric a décidé de ne pas prendre part au warm up ce dimanche matin, ni à la course. Sans prendre le départ, il était impossible pour lui de marquer ses premiers points cette saison.

Dès le week-end prochain, nous retrouverons nos pilotes SHARK  au WSBK à Donington alors que le prochain round des GP aura lieu au Mugello en Italie dans 2 semaines.

Print This Post Print This Post

A Imola, Zanetti l’emporte en SSP et nos pilotes SBK marquent des points importants

Ce week-end, les pilotes du championnat World Superbike étaient en piste. C’est sur le circuit italien d’Imola, qui accueillait le week-end dernier la 4ème manche de la saison, que les pilotes se sont affrontés après la manche d’Assen au Pays-Bas.

En WSBK, les 3 principaux pilotes SHARK de la catégorie se sont bagarrés les uns contre les autres durant les deux courses pour les 3ème, 4ème et 5ème places. En effet, les première et deuxième places étaient réservées à Rea et Davies ce week-end. Mais derrières les deux premiers, les pilotes SHARK ont été bien visibles et marquent des points très importants pour le reste du championnat. En  première manche, c’est Tom SYKES qui prend la 3ème place. Son coéquipier, Loris BAZ, est 4ème et Sylvain GUINTOLI, 5ème. Alex LOWES, sur le podium à Assen, est 8ème. Dans la seconde manche, c’est Guintoli qui prend la 3ème place devant Baz à nouveau 4ème et Sykes 5ème. Lowes termine 10ème de cette manche. Fabien FORET dans la catégorie EVO termine 16ème en première manche et 15ème dans la deuxième course de la journée. Dans la course au titre, nos pilotes ne sont plus que 2ème, pour Sykes, 3ème, pour Guintoli et 4ème pour Baz. Les 4 premiers pilotes du championnat se tiennent en 20 points, ce qui annonce une saison passionnante.

Sylvain Guintoli : « La bataille a été rude dans les deux courses. Nous avons réussi à aller un peu plus vite pour la deuxième. Je savais que je devais bien partir parce qu’en ce moment j’ai un peu plus de mal sur les fins de courses. Je savais qu’il y avait un podium au bout de cette course alors j’ai serré les dents et j’ai essayé de ne pas faire d’erreur. Je ne suis pas spécialement heureux de finir cinquième et troisième mais ce sont quand même 27 points. Je sais que je me suis donné à fond sur cette piste. Le test de demain va être important parce que nous allons continuer à progresser et à chercher de nouvelles solutions afin d’être plus incisifs dans toutes les conditions. »

Tom Sykes : « Ce week-end il n’y a pas de question à se poser, nous n’avons pas atteints le meilleur de nos performances. Nous ne pensions pas que l’écart était si important à ce qu’on a pu le voir en course. Dans chacune d’entre elles nous avons connu des problèmes et nous ne pouvons pas piloter et donc gagner avec ces problèmes. Nous allons apprendre de cette expérience. Ce n’a pas été un week-end facile mais nous ne pouvons avoir un week-end parfait tout le temps. Maintenant nous avons quelques circuits qui nous réussissent dans les semaines à venir. »

Loris Baz : « Je n’attendais pas autant des courses après vendredi mais nous avons fait évoluer la moto dans le sens. Au warm up je me suis senti très rapide. La première manche a été très bonne mais j’avais un peu de mal en sorti de virage et je perdais quelques mètres à chaque fois. J’étais donc trop loin pour doubler au virage suivant. Dans la seconde course nous avons fait un petit changement pour améliorer notre set up, afin de pouvoir contrôler la course. Malheureusement je n’ai pu doubler Giugliano avec les autres et j’ai perdu du temps. J’aurais surement pu finir 3 mais je suis tout de même content avec mes deux 4èmes places. Maintenant le championnat est très serré et tout peut se passer sur les circuits qui viennent. »

La très bonne surprise est venue de la catégorie World Supersport avec la victoire de Lorenzo Zanetti, notre jeune pilote Italien. Vivant non loin du circuit d’Imola, Zanetti était à domicile mais face aux cadors de la catégorie, la tache restait difficile. Avec de bons tests, il a pu faire le plein de confiance pour la course du dimanche. Durant la course, il est toujours resté dans le rythme. Très longtemps en seconde position, il remporte la course sur un coup du sort, le pilote en tête de la course abandonnant pour problème mécanique à 4 tours de la fin. De bons augures pour le reste de la saison où Lorenzo se replace à la 3ème position du championnat du monde.

Lorenzo Zanetti : « Ça a été un superbe week-end et c’est fantastique d’avoir gagné à domicile. Je ne sais pas quoi dire mais je souhaite remercier tout le monde pour leur travail merveilleux. J’ai pensé dès vendredi que je pourrais gagner mais j’étais constamment sous pression car je suis chez moi avec amis et sponsors autour. J’ai été capable de rester pas loin de Sofuoglu et quand il s’est arrêté j’ai pu prendre la tête de la course pour finalement m’imposer. »

Rendez-vous dès ce week-end pour le GP de France au Mans.

Print This Post Print This Post

Successful weekend for SHARK riders in Italy

The fourth round of the World Superbike and World Supersport Championships continued from Imola, Italy this weekend with SHARK’s riders collecting a win, two further podiums and valuable season points.

Lorenzo Zanetti - Supersport - 2014Lorenzo Zanetti won the World Supersport race, his debut victory in the series and also the home race for both him and his title sponsor Pata. Starting from the front row Zanetti showed good pace in the initial stages and took the lead on lap 13, after the leader Sofuoglu was forced to retire. Zanetti is now third in the overall rider standings.

Meanwhile in the World Superbike races SHARK had further podium success with Tom Sykes finishing race one in third place and Sylvain Guintoli also in third place after the second instalment.

In race one fellow SHARK-men Loriz Baz, Sylvain Guintoli and Alex Lowes all finished within the top ten – Baz fourth, Guintoli fifth and Lowes in eighth. Race two was a similar result with Baz fourth, Sykes fifth and Lowes in tenth place.

Following the round at Imola SHARK riders are in the top ten in the overall riding standings, Sykes is second with 135 points (just four points behind the leader Jonathan Rea), Guintoli is third with 123 points, Baz fourth with 119 and Lowes in tenth with 50 points.

Lorenzo Zanetti
It’s been an amazing weekend and it’s fantastic to win at my home race. I don’t have many words, but I want to thank everybody for all their work. I thought from Friday that I might be able to win, but I was under a lot of pressure for the race because it was my home race, and the sponsors’ home race! I was able to stay with Kenan but after he pulled in I won the race and I want to dedicate the victory to Andrea Antonelli. This is for him.

Tom Sykes
This weekend there is no question we missed some of our true performance and we were not quite on the money. I do not think we realised that the gap was as big as it proved to be. In each race we had some limitations and unfortunately at this level you cannot ride around them and make a good result. We will learn from this, that is for sure. It has not been the easiest weekend but you cannot have a perfect weekend every time. Now we can move on and we have some good circuits coming up for us.

Sylvain Guintoli:
It was a hard battle in both races. In Race 2 we managed to improve our pace quite a bit. I knew I would have to start off strong because we are struggling a bit at the moment in the second half of the race. I fought all the way to the end. I knew that the podium was within reach so I gritted my teeth and tried not to make any mistakes. A fifth and third place don’t exactly make me jump for joy, but in any case they mean 27 points. I know that I put forth my best effort on this track. The test tomorrow is important because we’ll be able to continue improving and looking for new solutions so that we can be incisive in any conditions.

Next championship rounds:
16-18 May – MotoGP – round five – Le Mans, France
23-25 May – World Superbike – round five – Donington Park, England
30 May – 1 June – MotoGP – round six – Mugello, Italy

Print This Post Print This Post

SHARK men in action over the weekend

This weekend SHARK-men took to the track for the fourth round of the MotoGP Championship at Jerez, Spain. The British Superbike Championship continued from Oulton Park, Cheshire and the Tandragee 100 road races in Northern Ireland.

At Oulton Park, Danny Buchan dominated the Pirelli National Superstock 1000 class all weekend. He was the fastest in every session on track, secured pole, a lap record and won the race. He now leads the championship by 10 points. Fellow SHARK-man David Johnson completed the podium in third place and sits fourth in the overall standings.

There was another SHARK win in the Motul British Motostar Championship for Jordan Weaving, who also set the fastest lap time and Chris Taylor took his first podium in third place.

In the MCE British Superbike race SHARK-men James Westmoreland and Jon Kirkham finished both races in the top ten. In the first race Westy finished eighth after making a come back from last place after being pushed off the track, he finished the second race in sixth place. Meanwhile Kirkham finished ninth and tenth.

The Pirelli National Superstock 600 race saw pole-setter Ben Godfrey crash out, unhurt and Kyle Ryde just off the podium in fourth place. The Motorpoint British Supersport Championship saw Luke Jones finish race one in fourth place and seventh in race two. Meanwhile in race two in the Evo category, Alex Olsen took the win.

The MotoGP paddock travelled to the Spanish circuit Jerez, which saw Aleix Espargaro finish in the points in seventh place. In Moto2 Johann Zarco finished in eighth, rookie Sam Lowes had an unlucky weekend plagued with tyre issues and eventually crashed out of the race on the 18th lap.

In Northern Ireland for the Tandragee 100 road races Ryan Farquhar made a triumphant return to the roads winning two races and scoring his 200th and 201st race wins.

Next championship rounds:

9-11 May – World Superbike – round four – Imola, Italy

16-18 May – MotoGP – round five – Le Mans, France

13-15 June – Britsh Superbike – round three – Snetterton, Norfolk

Print This Post Print This Post

Les pilotes MotoGP de retour en Europe

Ce week end, nos pilotes se retrouvaient en Europe pour le Grand Prix bwin d’Espagne, sur le circuit de Jerez.

En MotoGP, la course a été ultra dominée par Marc Marquez, mais nos pilotes ont fait le mieux possible avec les machines dont ils disposaient. Aleix Espargaro, qui s’est qualifié 5ème, termine la course 7ème. Course nerveusement difficile pour Espargaro car il était plus rapide que ses concurrents mais se faisait rattraper et doubler en ligne droite. Scott Redding, quant à lui, a eu des problèmes durant les 2 jours de tests mais il est plutôt content de sa course et termine 13ème. Au championnat du monde, Aleix Espargaro est  7ème tandis que Scott Redding est 13ème.

ALEIX ESPARGARO (7ème)

« Aujourd’hui ça a été une course étrange, j’étais nerveux car je pensais pourvoir être plus rapide que Dovizioso durant la course mais à chaque fois que je le doublais, il me reprenait juste après en ligne droite. Il a été difficile pour moi de gérer cela et la nervosité qui en découlait et je ne pouvais rester devant lui ou Bautista également. Mais notre moto n’est pas une moto officielle d’usine et nous avons tout de même fait un superbe travail avec le team avec un bon équilibre de la moto. Surtout nous finissons devant les 2 officielles Yamaha et une officielle Honda ce qui est déjà très bien. Tout ce qui nous manque c’est un petit peu plus de puissance. Dans 15 jours,  nous serons au Mans, c’est un circuit que j’apprécie et le tracé peut correspondre à notre moto. Cela ne va pas être facile mais j’attends la course avec impatience. »

SCOTT REDDING (13ème)

« La course a été pour moi le meilleur moment du week-end pour moi car après deux jours de tests très compliqué,  il est bon pour moi de finir dans le top 15. Dès le départ, Crutchlow a eu un problème mais il restait sur la ligne et j’ai dû pour le dépasser  forcer un peu le passage. Cela m’a fait perdre dès le début de la course le contact avec Hayden. Ensuite, j’ai poussé un maximum dans un bon rythme mais je n’ai pas réussi à réduire l’écart avec le groupe devant moi. Mais le pneu n’a pas tenu la distance et j’ai fini avec un pneu arrière capricieux. »

En Moto2, Johann Zarco avait à cœur de marquer ses premiers points lors de cette première manche européenne. Qualifié 10ème mais 5ème du warm up, il  s’est longtemps trouvé à la porte du top 10 pendant la course mais termine finalement 8ème et marque finalement ses premiers points. Sam Lowes, 15ème sur la grille de départ, chute une première fois en course puis repart et rechute avant d’abandonner. Anthony West termine 11ème, Robin Mulhauser 30ème. Au championnat du monde, West est 10ème, Lowes 12ème et Zarco 17ème.

En Moto 3, nous avions pour cette course 5 représentants puisqu’en plus de nos habituels pilotes Ana Carrasco,  Miguel Oliveira, Eric Granado et  Livio Loi, Gabriele Rodrigo, pilote du team CEV d’Aleix Espargaro, a obtenu sa place pour cette manche du championnat du monde. Notre meilleur pilote du week-end est Oliveira, qualifié 12ème sur la grille,  il termine 14ème ne pouvant garder un rythme soutenu à cause d’une douleur dans l’avant-bras. Carrasco termine 23ème tandis que nos 3 autres pilotes ne terminent pas la course. Granado se blesse même à la main dans sa chute du premier tour. Au championnat du monde, Livio Loi, grâce à sa superbe performance en Argentine, est 11ème, Oliveira est 12ème tandis que Granado et Carrasco n’ont pas encore marqué de point.

Prochain RDV ce week-end avec la manche Italienne d’Imola pour le WSBK et dans 2 semaines pour le GP de France au Mans.

Print This Post Print This Post

Les pilotes SHARK sur tous les fronts

Ce week-end était un à pointer dans le calendrier pour tous les fans de compétition moto. En effet, les 3 catégories majeures dans la vitesse avaient une épreuve en ce week-end du 27 Avril.

En MotoGP, après avoir posé leurs roues au Qatar et à Austin, les pilotes ont découvert un nouveau circuit en Argentine qui n’avait plus accueilli de grand-prix depuis 15 ans. C’est donc sur le circuit de Termas de Rio Hondo qu’a eu  lieu ce week-end le Grand-Prix RedBull de la Republica Argentina.

Scott Redding - MotoGP - Argentina 2014En GP, Scott Redding a été le meilleur représentant SHARK au terme de la course en se plaçant 14ème. Malheureusement il n’a pu suivre le rythme des tops opens car tout au long de la course,  il a été gêné par un manque de grip sur la roue avant lorsqu’il freinait. Aleix Espargaro a encore réussi un bon week-end mais la chute en course a ruiné le bon travail effectué et il ne peut terminer mieux que 15ème. Michael Laverty est 18ème.

En Moto2, Johann Zarco a réalisé de très bonnes qualifications mais son pneu arrière s’est détruit dès le début de la course et il a dégringolé au classement tour après tour pour terminer 18ème. Sam Lowes, quant à lui, a fait le chemin inverse. Qualifié en 22ème position, il trouve le bon réglage pendant le warm-up, ce qui lui permet d’étinceler en course et de se classer 8ème au final. Anthony West est 12ème, Robin Mulhauser 29ème.Johann Zarco - Moto2 - Argentina 2014

En Moto3, Livio Loi nous a offert une superbe course. Motivé par son anniversaire, il réalise la course qu’on attendait de lui depuis longtemps. Distancé au début, il continue de croire en ses chances de rattraper le groupe de tête et y parvient à deux tours de la fin. Malheureusement, dans le dernier virage, il ne peut se positionner sur le podium et termine 4ème. Quant à Miguel Oliveira, il a dû faire face à un problème mécanique sur la grille et n’a pu prendre part à la course. Ana Carrasco se classe  23ème, Eric Granado 19ème.

Sylvain Guintoli - WSBK - Assen 2014En WSBK,  les pilotes se sont retrouvés dans la cathédrale à Assen pour la troisième manche de la saison. Lors de la première course, SHARK place deux pilotes sur le podium. Sylvain Guintoli remporte la manche et Tom Sykes se classe 2ème. Loris Baz, qui a réalisé à l’occasion de cette course la première pole position de sa carrière, est 4ème. Alex Lowes, lui prend la 9ème place en cette première manche. La seconde manche a été plus compliquée pour nos pilotes. Annoncée comme course sur piste humide,  Sylvain Guintoli est parti à la faute et ne peut faire mieux que 9ème. Tom Sykes termine lui 4ème tandis que Loris Baz se classe 7ème. La superbe performance de cette seconde manche est à mettre au crédit d’Alex Lowes, deuxième, auteur de son premier podium en WSBK. Fabien Foret a connu un week-end difficile, ne terminant aucune des deux courses. Nos pilotes nous donnent tous les détails de leur week-end de courses ci-dessous. Au championnat du monde 3 pilotes SHARK sont toujours aux  3 premières places : Sykes est 1er, Guintoli 2ème et Baz 3ème.

Sylvain Guintoli : « Ce fut une course beaucoup plus positive qu’en Aragon, où nous avons eu des difficultés avec la piste froide. Tout de suite après Aragon, nous avons faits des réunions avec les responsables techniques d’Aprilia et changé pas mal de paramètres sur la machine. Ça a fonctionné et il était plaisant de constater que le travail avait payé. Le résultat a été bon à Assen, même si la température de piste était encore plus froide qu’en Aragon. »

Tom Sykes - WSBK - Assen 2014Tom Sykes : « Sylvain Guintoli imprimait vraiment un bon rythme au début de la première course et au départ j’essayais de le suivre. Je suis passé sur une zone humide au freinage, l’arrière a commencé à partir et j’ai dû sortir de piste. Je me suis retrouvé avec une sacrée tâche devant moi. La Ninja ZX-10R fonctionnait bien et je sais que j’aurais pu me rapprocher de Sylvain mais le doubler aurait été une autre affaire. Je suis assez content d’avoir fini deuxième de cette course. La seconde épreuve a eu lieu dans des conditions difficiles. Nous avions fait une petite modification sur le set-up de notre ZX-10R et ce n’était peut-être pas un bon changement. Le positif est que nous étions plus proches que d’habitude et rétrospectivement, je pense que nous avions la possibilité de mieux faire. Je suis donc satisfait, les pilotes les plus proches de moi au championnat ont eu une mauvaise course et cette quatrième place n’était donc pas un mauvais résultat. »

Loris Baz : « Je n’étais pas bien au début de la première course et j’avais failli chuter dans le tour de formation. Il y avait un virage qui était mouillé et j’ai manqué de peu de chuter. Après ça, j’étais un peu inquiet sur cette section mais j’essayais de suivre le rythme. C’était difficile au début mais je pense que j’aurais sûrement pu finir troisième. J’essayais de doubler Jonathan Rea puis les drapeaux rouges sont sortis. Nous n’avions pas assez de grip au début de la seconde course. Ça allait un peu mieux sur la seconde partie de la course mais il y avait vraiment peu de grip à l’arrière et c’était très dur. Ça a été un week-end difficile après avoir remporté la Superpole mais nous avons pris quelques points et évité de prendre trop de retard sur les autres au championnat. »

Alex Lowes : « C’est fantastique, ça a été une excellente course pour moi et c’est vraiment bien pour le team comme pour moi d’enfin monter sur le podium ! C’était une course sur piste mouillée, ce n’est jamais aussi bien qu’un podium sur le sec mais je suis très heureux et j’espère que cela lancera ma saison pour de bon après avoir été blessé. Le début de la saison a vraiment été difficile cette année, j’ai maintenant pas mal de points et un podium. J’espère continuer à progresser, de mon côté comme sur la moto, et voir si nous pouvons nous rapprocher des premières places sur le sec ! »

En Supersport, Lorenzo Zanetti prend la 5ème place.

Tandis qu’en France avait lieu le Bol d’Or à Magny-cours pour la dernière fois. Cette édition marquait le retour de Honda et la première course de la saison en championnat du monde d’endurance. Elle s’est déroulée dans des conditions très compliquées, ce qui a occasionné de nombreuses chutes et une fatigue extrême pour les pilotes. C’est, au terme des 24h, la Kawasaki 11 des pilotes SHARK Matthieu Lagrive et Nicolas Salchaud qui s’impose. La Yamaha GMT 94 se classe deuxième devant la Suzuki du LMS 72 des pilotes SHARK Etienne Masson et Baptiste Guittet. Malheureusement, la Suzuki 1 du SERT de Vincent Philippe n’a pu terminer la course, abandonnant au petit matin alors que ce dernier, heurté par une moto, se blesse  et ne peut reprendre  la course. Il était à ce moment en 2ème position. Autre malheur pour le Team Honda de Freddy Foray et Julien Da Costa en tête de la course pendant 21h mais devant abandonner à 3h de la fin sur casse moteur. La prochaine édition du Bol d’Or aura lieu au Circuit Paul Ricard le 19 et 20 Septembre 2015.

Kawasaki n°11 - Bol d'Or 2014Gilles Stafler, team manager Kawasaki n°11 (Matthieu Lagrive et Nicolas Salchaud) : « La plus belle victoire, c’était la toute première de l’équipe aux 24H du Mans 2010. Celle-ci est sans hésitation la plus dure, que ce soit au niveau des conditions climatiques, ou des difficultés que nous avons dû traverser tout au long de la semaine. Honnêtement, jeudi soir je ne savais pas du tout si on allait prendre le départ. Et samedi matin, je n’aurais jamais misé sur nous. Je dois remercier mon équipe, qui a encore une fois remplie parfaitement sa mission, ainsi que mes pilotes qui ont assuré. Matthieu a fait deux relais incroyables malgré sa condition physique (une vertèbre fracturée, ndlr), puis Greg et Nico se sont relayés pendant les 20 heures de course restantes. »

Suzuki n°72 - Bol d'Or 2014Damien Saulnier, team manager Suzuki LMS n°72 (Etienne Masson et Baptiste Guittet) : « C’est sûr que ça n’a pas été une course simple entre la météo, les aléas de course, les chutes, les ravitaillements, les changements de pneus… C’est la seconde sortie de mes mécanos après le FSBK au Mans et ça s’est plutôt bien passé. Je les avais prévenus que ce serait compliqué. A un moment, c’était un peu l’euphorie car on remontait dans le classement, et il a fallu un peu les reconcentrer car en Endurance, tout peut se casser la figue assez rapidement. Au final, c’est un superbe résultat de monter sur le podium avec cette petite bande. »


Print This Post Print This Post

Successful weekend for SHARK-men at Assen and Argentina

This weekend SHARK-supported riders were out in force as the World Superbike Championship continued from Assen, the Netherlands and MotoGP, Moto2 and Moto3 from Argentina, South America. It was a successful outing for SBK riders at Assen with one race win and two-second places collected.

At Assen, Sylvain Guintoli stormed to victory in race one. From the off he set an impossible pace for the rest of the field to follow and although racing in slightly damp conditions with slick tyres, the Frenchman still managed to set a lap record on the third lap of 1:36.440. The race was red flagged four laps from the end after an engine blow out. Tom Sykes completed the SHARK 1-2 podium in second place, Loris Baz was fourth and Alex Lowes finished within the top ten in ninth place.

Race two started to look promising again for Guintoli, however heavy rain forced race control to suspend the race and it was later restarted with the distance shorted to ten laps. On the restart Guintoli managed again to get in front and was looking like a double win, but on the last chicane poor surface grip caused him to crash out – he was able to remount and rejoined the race in 18th place. Resuming his previous pace Guintoli eventually crossed the line in ninth place making a remarkable comeback. Meanwhile Lowes took his first SBK podium in second place, Sykes fourth and Baz seventh.

SHARK riders are currently dominating the SBK rider standings; Sykes leads with 108 points, Guintoli second with 96 and Baz third with 93.

Meanwhile in Argentina, South America at the all-new Termas de Rio Hondo circuit, Sam Lowes stormed to a fantastic eighth place Moto2 finish – after starting the race in 22nd - following a difficult weekend in practice and qualifying sessions with tyre issues.

In MotoGP Scott Redding finished in 14th after struggling with a lack of front grip. The Brit had high expectations for the race after a strong qualifying performance, but had to ride for points after realising the grip issues. Fellow SHARK-man Aleix Esparagaro finished in 15th place.

Sylvain Guintoli:

It’s a real shame about Race 2. Despite a less than perfect start I was making up ground without any difficulty. The slide in the second lap had nothing to do with any specific mistake. On a track that wet it simply doesn’t take much at all. In spite of the blow to my back and damage to the footpeg and handlebar, I lapped fast and that really makes me angry because it’s clear that I could have won Race 2 as well. In Race 1, on the other hand, I took some risks in the first few laps to try and increase the gap – a dangerous strategy but one that worked in the end. Before the race was called I was keeping an eye on Tom Sykes’ comeback, trying to manage my advantage.

Tom Sykes:

Sylvain Guintoli was definitely setting a good pace at the beginning of race one and I tried to get back to him in the early part of the race. I caught a little bit of damp track surface on the brakes and the rear end came around. I had to run off the track but I left myself with a lot of work to do. The Ninja ZX-10R was working well and I know I could have got a lot closer to Sylvain but passing is another thing. I am happy enough with second in that race. Race two was held in very greasy conditions and we had made a small alteration to the ZX-10R set-up and it probably wasn’t the best change. The good thing is that we are a lot closer than we used to be and I am sure we could have been even closer knowing now what we did not know at the start of the second race.

Sam Lowes:

It was a hard race and a difficult weekend overall with the bike settings, but I improved a lot in the warm up. The race was always going to be hard starting from 22nd, but I’m so happy to finish eighth and have shown we have good potential when everything is right. Jerez is up next and the first circuit of the year I know so I’m excited to race there again. Thanks to everyone for the support!

Next championship rounds:

2-4 May – MotoGP – round four – Jerez, Spain

3-5 May – British Superbike – round two – Oulton Park, Cheshire

9-11 May – World Superbike – round four – Imola, Italy

Print This Post Print This Post

SHARK-men kick off the BSB season with five wins at Brands

Over the Easter weekend the British Superbike Championship and its supported classes returned for the 2014 season, with the opening round at Brands Hatch, Kent. It was a positive outing for SHARK’s supported riders that saw them collect five wins and a dozen podiums over the weekend.

In the MCE British Superbike races Ben Wilson and James Westmoreland both secured solid first-round points. Wilson finished race one in fourth place and the second in tenth and Westmoreland finished in tenth and seventh.

Ben Wilson BSB

Ben Wilson BSB (crédits: Dave Yeomans)

The Motorpoint British Supersport race saw SHARK-riders dominating the top ten with four podiums and two wins in the Evo class. Luke Jones finished in second and sixth places respectively; Alex Olsen came fourth and 11th and won both of the Evo classes. Sam Hornsey finished race one in ninth and Dan Cooper in tenth place – Hornsey then finished race two in tenth place. Josh Daley completed the Evo podium in race one in third place.

The Pirelli National Superstock 1000 race saw Danny Buchan dominate the field in every track session and eventually went on to win the race. Other SHARK results included Josh Elliot in third place and Lee Jackson in sixth.

Danny Buchan (Credits: Double Red)

The Motul British Motostar race saw yet another win this time with Joe Irving and Jordan Weaving followed suit in second place. Meanwhile Bradley Ray finished in sixth place and was third in the 125cc category of the race. In ninth place was 13-year-old Charlie Nesbitt who was taking part in his first British Championship race. Nesbitt is also sponsored by SHARK’s MotoGP rider Scott Redding and his Young Rider Academy.

Meanwhile the Pirelli National Superstock 600 saw more points for SHARK-men with Kyle Ryde in fifth place and Ben Godfrey in seventh. The Ducati TriOptions Cup was also a points-fest with Marty Nutt in fourth and fifth, Darren Fry in fifth and seventh and Fast Bikes journalist Alastair Fagan, finished in tenth and just outside the points in 13th place in race two.

Last but not least, the TriStar R&G Triple Challenge saw Phillip Atkinson on the podium twice, winning the second and finished third in race three. In race one he finished in fifth place.

The next round of the British Superbike Championship will take place at Oulton Park, Cheshire on 3-5 May. Meanwhile SHARK-men will travel to Argentina this weekend 25-27 April for the third round of the MotoGP, Moto2 and Moto3 Championships. The World Superbike Championship also returns with round three at Assen this weekend.

Print This Post Print This Post

Double podium delight for SHARK men in Spain

This weekend SHARK-men were in action in Austin, Texas for the MotoGP, Moto2 and Moto3 championships along with the World Superbike and World Supersport races taking place in Aragon, Spain.

In Spain the reigning SBK champion Tom Sykes stormed to victory winning both Superbike races and set a new lap record in the first race, on lap two, of 1’57.664 seconds. Fellow SHARK-man and Sykes’s team-mate, Loris Baz finished both races just behind Sykes in second place. Meanwhile Sylvain Guintoli was in the points in both races finishing race one in sixth place and the second in fourth. Rookie Alex Lowes scored valuable points in race one with a 10th place finish, but his luck ran out in the second race after a high-side on the second lap caused him to crash out unhurt.

Meanwhile in World Supersport Lorenzo Zanetti got his season started with a fourth place finish after injury prevented his own participation in the opening race at Phillip Island six weeks ago.

In America for the MotoGP championship Aleix Espargaro finished in ninth place and rookie Scott Redding’s race came to a premature end when a rapidly deteriorating front tyre caused him to crash out in the closing stages of the race.

In Moto2 Sam Lowes finished just outside the points in 16th position. Lowes was unfortunately caught up in an opening lap incident, which caused him to crash, but he was able to restart the race in 33rd position. Cutting his way back through the field Lowes managed to work back up the places and crossed the line in 16th place.

This weekend the first round of the British Superbike Championship will take place at Brands Hatch, 18-21 April.

Tom Sykes:

It was very important to put in this kind of performance after the first weekend in Phillip Island. We scored two race wins today but after four or five laps of race two it felt far from perfect! Race one was very good and we had a good set-up that gave us a consistent pace on a cold track. I was expecting more of a drop off in that race but it was good to the end. I thought race two was going to be more straightforward in hot conditions so I went for the same SC0 as race one. There was a change in temperature in race two on the starting grid and I had to dig extra deep and try to make the best of the changing situation. It was great racing and good for the spectators!

Sam Lowes

I’m happy with my pace over the weekend and the race was mega, it was just unfortunate I was taken out in turn one, but that’s racing. Without the incident and looking back at my times, I think I could have managed a top six finish again. My best lap of the whole weekend was on the final lap of the race and to comeback from 33rd to finish in 16th is a huge positive! I have lots to take away with me from the weekend; it’s been a big learning curve. Roll on Argentina and another new challenge!