Print This Post Print This Post

Miguel Oliveira revient sur sa saison 2013

Miguel Oliveira revient sur sa saison 2013

Dans la continuité de la saison 2013, Miguel Oliveira a rencontré ses amis les plus proches, ses sponsors les plus fidèles pour une conférence de presse suivi d’un dîner. Après les conclusions de sa saison 2013, la soirée a également mis en avant une action de solidarité, pour l’association AlmdenseRumoaoFuturo, dont le pilote Miguel Oliveira est le parrain.

Au cours de la saison 2013, Miguel Oliveira a réussi plusieurs exploits comme la première pole position de sa jeune carrière lors du GP d’Assen, il devient alors le premier pilote portugais de tous les temps à réaliser une pole position en MotoGP. Mais il a également atteint le podium et réalisé des meilleurs temps en course. Il est donc satisfait de sa saison 2013, du travail de développement accompli et est confiant pour les challenges de 2014. Selon Miguel, « le projet a commencé un peu tard car il n’a pu prendre la piste avant Février. Le jeune projet n’a pas permis dans un premier temps d’espérer de bons résultats alors le team a travaillé très dur afin de rattraper le retard, et là, a été la clé de la bonne saison ». Le pilote a d’ailleurs conclu sur une note très optimiste : «  Nous avons plein d’ambitions pour 2014. Nous voulons nous battre pour le titre de champion du monde et être très régulièrement sur le podium. » Shark sera à nouveau partenaire de Miguel Oliveira pour la saison à venir.

Pedro Nuno, jeune pilote portugais, soutenu par Miguel Oliveira était aussi présent au cours de cette soirée. Il est présenté comme un jeune pilote plein de talents par Miguel qui souhaite profiter de ses 10 ans d’expérience dans le domaine de la compétition pour aider Pedro à progresser rapidement et à réaliser les bons choix.

Pendant la conférence de presse Miguel a également remercié ses fans pour leur sympathie, leur soutien et particulièrement l’association AlmdenseRumoaoFuturo durant la dernière course de la saison. A l’occasion de celle-ci, le GP de Valence, le jeune pilote a utilisé un casque SHARK designé par Laura Ramos. Elle est la gagnante d’un challenge lancé par le jeune pilote portugais. Pour Miguel, dans la vie de tous les jours étudiant en première année de médecine, il était normal de supporter une association afin qu’elle se fasse connaitre de par sa notoriété.

Vidéo de la soirée : Miguel Oliveira revient sur sa saison 2013

Source & credit photos: Miguel Oliveira press release

Print This Post Print This Post

Portuguese pilot evaluates last season positively

In the aftermath of the last season, and already preparing the next with several news and ambition, Miguel Oliveira met on last Friday some of his closest friends, fans and sponsors for a press conference followed by a dinner-party. After a balance of 2013′s challenges, the evening also involved a solidarity auction in favor to AssociaçãoAlmadenseRumoaoFuturo, where the rider gives his face to helping.

Miguel Oliveira, who won the first pole of his career this year- and he is the first Portuguese in any category of the MotoGP World Championship to achieved that– has registered, more than once, the fastest lap on track and also reach to the podium. He showed himself quite satisfied with the work developed and confident for the next challenges.According to the rider: « The project started a little late. The first time we get on the track was in February. The youth project did not allow us to achieve best results but the team and the partners worked very hard and that was the key for this great season.” The Portuguese rider has finished very optimistically: « We have many ambitions for 2014. We want to fight for the world championship title, and conquer regularly a place on the podium. »

Pedro Nuno was also present at the dinner, the young promise that Miguel Oliveira will mentor next year: « Pedro Nuno is a young man with a lot of talent. I want to use my 10 year experience to help him to improve his riding and to make right moves at the right times », he said.

Throughout the press conference, Miguel Oliveira also emphasized all the kindness and support of his fans at each stage, such as the extra boost of motivation from AssociaçãoAlmadenseRumoaoFuturo, in the last race of the Moto GP season in Valencia, where the rider used the helmet designed by Laura Ramos, result of the challenge launched by the Portuguese rider. The young rider and student of the first year of medicine remarked, « It made perfect sense to support this institution especially after knowing the users. When I was there the interaction with them was great and fun although the communication wasn’t always easy. Basically, they all showed their gratitude in many different ways. One of our aims is to inform about the institution and make it be known to be more supported as it deserves.

Movies from the dinner : Portuguese pilot evaluates last season positively

Source & credit photos : Miguel Oliveira press release

Print This Post Print This Post

SHARK launches/lance the Race-R PRO Guintoli Replica

Get this newsletter in FrançaisItalianoSpanish and Deutsch.

Sylvain Guintoli – 3rd in WSBK Championship

The French pilot made that extra step onto the podium, after a hard battle for the title.

To celebrate this fantastic result, SHARK launches Sylvain Replica’s helmet. This unique design will be available on Race-R PRO, but also on S700-S!

These models are the exact replicas of the helmet worn by Sylvain during the 2013 Superbike championship. Initials  » SG  » surrounded by arrows on the top of the helmet inspire both racer’s speed and desire to push his limits always beyond.

Available in your nearest dealer store soon. You can already book!

Race-R PRO is part of SHARK carbon fiber premium collection.
Developed to meet the requirements on highest level of competition : lightness, stability , comfort , ventilation and only 1250g on the scale.

icon Double blade spoiler to increase high speed aerodynamic force,
icon Optical class 1 screen with variable thicknesses (2.8mm around edges and 4.25mm at the center) offering panoramic vision without distortion,
icon Safety visor lock with 4 blocking points (patented system),
icon Magnetic double D chin strap.

This helmet offers various cheek thicknesses and an integrated air chin filter for comfort.

S700-S is a versatile and reliable road helmet, featuring an integrated sun visor and ergonomic ventilation controls, easy to use with gloves.
NEW this year! An  » Original Pinlock  » in the box to fit its 2.2mm anti-scratch screen : an aggressive style and the best value for your money.

Get this newsletter in Français, Italiano, Spanish and Deutsch.


Print This Post Print This Post

GP DE VALENCE – Clap de fin sur la saison 2013

Le week-end dernier avait lieu le GP de Valence, 18ième et dernière épreuve d’une saison de course époustouflante. La foule présente ne s’était pas trompée, avec le soleil et 2 titres de champion du monde à jouer sur la dernière manche, toutes les conditions étaient réunies pour que la fête soit superbe.

En MotoGP, la bagarre pour le titre de champion du monde entre Lorenzo et Marquez a été remportée par ce dernier au cours d’un belle course des deux prétendants. Nos pilotes avaient à cœur de briller pour la dernière manche de la saison. Aleix Espargaro testant une Aprilia différente, sûrement le modèle 2014, s’est un peu perdu durant les essais libres et n’a pas réussi à faire aussi bien qu’à son habitude. Mais il s’est rattrapé en course ultra motivé par le public présent dans les tribunes. Mais, pour atteindre sa 11ième place, il a dû se battre  en début de course avant de se détacher de son groupe et honorer son statut de pilote top CRT pour une 14ième fois cette saison. Randy de Puniet quant à lui a connu un week-end difficile techniquement sur un circuit qu’il apprécie normalement. A la peine avec ses freins et ses pneus il a dû s’arrêter en course. Michael Laverty termine à la 17ième place tandis que son coéquipier Damian Cudlin abandonne. Au championnat du monde nos représentants de la marque à l’aileron se classent respectivement 1er CRT et 11ième pour Aleix Espargaro qui a tiré le meilleur de sa moto au cours de cette saison 2013. Randy de Puniet a connu énormément de problèmes techniques pendant la saison et se classe 3ième CRT et 15ième. Michael Laverty en apprentissage n’a marqué des points que lors du GP de Jerez et termine 25ième.

En Moto2 le titre ayant échappé à Scott Redding au Japon suite à sa blessure et à sa chute, l’enjeu était moindre que dans les autres catégories ce week-end. Mais une course de Moto2 offre toujours du grand spectacle et ce fut encore le cas ce week-end. Johann Zarco réalise une très belle dernière course en restant toujours proche du groupe de tête et en effectuant une belle remontée dans les derniers tours afin de gagner sa place sur le podium sur la ligne. Le pilote français avec cette 3ième place réalise un deuxième podium de la saison.  Anthony West, notre pilote australien, s’est classé 8ième pour la dernière manche de la saison. Une course extraordinaire pour West qui s’est élancé de la 21ième place sur la grille et a remonté pilote après pilote. Scott Redding quant à lui a souffert de son dos, meurtri durant sa chute au Japon, et de sa main, cassée en Australie, tout le week-end. Durant le course il s’est battu avec ses douleurs pour terminer 15ième et finir dans les points. Mais au championnat du monde Scott Redding termine tout de même vice-champion du monde Moto2 grâce à 7 podiums dont 3 victoires. Nous ne pouvons que le féliciter pour cette magnifique saison. Johan Zarco termine dans le top 10 Moto2 2013 avec une très belle 9ième place tandis que Anthony West se classe 15ième.

En Moto3, le show était encore une fois devant. Il restait 3 prétendants au titre de champion du monde au premier virage de la course. C’est finalement Maverick Vinales qui remporte la course et donc le championnat du monde. Oliveira parti de la 17ième place se classe 10ième en course. Granado termine sa dernière course de la saison à la 17ième place tandis que Livio Loi chute pour sa dernière course. Alan Techer termine sa saison avec le poignet cassé et n’a pas participé à la course. Au championnat du monde Moto3 2013, Oliveira est le meilleur représentant SHARK en se classant 6ième. Loi est 22ième juste devant Techer 23ième tandis que Granado notre représentant brésilien est 25ième.

Mais tous les pilotes n’étaient pas en vacances à l’issue de la dernière manche du championnat GP. En effet, nos représentants 2014 en GP ont tous les deux testé leurs nouvelles machines. Aleix Espargaro a fait quelques tours de circuit pour ressentir le feeling de sa Yamaha production qu’il pilotera en 2014, tandis que Scott Redding a fait de même au guidon de sa Honda production  qu’il tentera de mener sur le devant de la scène motoGP en 2014. La saison 2013 à peine refermée la saison 2014 est déjà en route…

Print This Post Print This Post

Disappointment for Redding in Motegi

This weekend the penultimate round of MotoGP, Moto2 and Moto3 took place at the Twin Ring Motegi, Japan.

Scott Redding’s Moto2 title hopes were shattered on the opening lap of the race after Tito Rabat crashed in front of him. Redding had nowhere to go and collided with Rabat’s fallen bike.

The race was red flagged following the incident but Redding heavily bruised his right arm and leg and the bike was too damaged to restart following the crash. It was a bitter blow for Redding, who sustained a broken wrist just a week ago in Australia but rode through the pain barrier in Japan to try and keep his title hopes alive. Unfortunately it was not meant to be and Pol Espargaro was crowned the Moto2 World Champion.

Meanwhile in MotoGP, Michael Laverty and Damian Cudlin left the Japanese Grand Prix without scoring points. Both riders had limited experience at the track and didn’t have the optimum settings but battled on and stayed in the top-20 for most of the race. Cudlin was reprimanded for holding up the eventual race winner Jorge Lorenzo and was eventually placed 21st. Laverty finished 19th after running low on fuel in the final stages of the race, having to push the bike home in determination to finish. Laverty has dropped one place to 25th overall in the championship.

Scott Redding

When Tito went down in front of me I did everything I could to avoid him, but I couldn’t avoid hitting the bike and I went down too. It’s disappointing, obviously, not just because of everything we’ve been through just to race here this weekend but also because there was nobody left to take the fight to Pol with both Tito and me out of the race. The championship’s gone and, although it wasn’t through want of trying, that doesn’t make it an easier to accept. The important thing is to get over it, come back strong and finish the season on a high at Valencia. Congratulations to Pol on winning the title; it was a good battle and I’m just sorry we couldn’t take it down to the wire.

Michael Laverty

Starting a race with only 18 laps under my belt in the dry was always going to make things difficult. I got gradually faster throughout the race as I figured the circuit out and managed to catch back up to Petrucci. I began to run out of fuel on the penultimate lap and had to nurse it home so I wasn’t able to make a pass. I ran dry on the home straight and had to push it the final 100 metres. I enjoyed Japan and the Motegi circuit although it was a little bit frustrating with the lack of track time this weekend meaning we didn’t reach our true potential.

Damian Cudlin

The weather really didn’t help us at all this weekend as the one thing we need on the bike is time and going straight into a dry race with very limited track time wasn’t ideal. I got into a good rhythm and was riding my own race and I apologise if I held Jorge up but the flags were not clear to me. I’d like to thank the team for their hard work as it has been a difficult couple of rounds but I am happy to record another finish.

Print This Post Print This Post

GP du Japon : Après la tempête, les courses

Pour l’avant dernier grand-prix de la saison qui avait lieu sur le circuit de Motegi, au Japon, la météo est venue s’immiscer tout au long du week-end dans la course au titre. En effet, le planning a été totalement chamboulé par deux typhons et un tremblement de terre. La journée du vendredi, habituellement accueillant 2 séances d’essais libres a été annulée pour cause de brouillard et fortes pluies empêchant à l’hélicoptère des secours d’être présent sur le circuit et ne permettant pas une sécurité totale des pilotes. Les pilotes ont donc attaqué à rouler le samedi après-midi avec une séance de qualification sans essais préalables. Voyons ce que cela a donné pour nos pilotes.

En MotoGP, Aleix Espargaro réalise de très bons essais qualificatifs, grâce à un très bon feeling avec la moto, et se classe parmi les prototypes en 3ième ligne et 9ième position. Randy de Puniet connait lui plus de difficulté en qualification pour partir de la 17ième place. En course Espargaro réalise un très bon départ et s’éloigne rapidement des autres pilotes CRT. Mais des problèmes de freins sont venus contrarier ses plans, le poussant à freiner plus tôt et dans 13ième tour il chute. Randy quant à lui réussit rapidement à se placer deuxième CRT en poussant un maximum pour revenir sur Edwards. Mais dès le 7ième tour le feeling avec le pneu arrière est mauvais et l’adhérence mauvaise. Randy n’a alors aucune chance de finir top CRT au Japon et se classe 13ième. Laverty est 19ième, Cudlin 21ième. Au championnat du monde, Espargaro est 11ième Randy 15ième à 4 points de la deuxième place en CRT.

En Moto2, Scott Redding avait reçu l’aval des médecins du circuit pour rouler alors qu’il avait subi moins d’une semaine auparavant une opération au poignet. Il conservait alors toutes ses chances pour le titre de champion du monde. En qualification, c’est Johann Zarco qui se montre le pilote SHARK le plus rapide. 3ième sur la grille de départ. Avec un poignet douloureux et la peur de la chute Redding se classe 14ième en qualification. Malheureusement tous les espoirs s’échappent dès le premier tour de la course. En effet, un pilote tombe devant Redding qui ne peut l’éviter. Il chute en percutant la moto et ne prendra pas le second départ consécutif au drapeau rouge engendré par cette chute. La voie est donc libre pour Pol Espargaro qui sera titré champion du monde 15 tours plus tard. Johann Zarco chute dans le 8ième tour alors qu’il se trouvait en 4ième position. West qui s’élançait de la 17ième place accroche une très belle 11ième position. Au championnat du monde Redding, blessé laisse donc échapper le titre, mais conserve pour le moment sa 2ième place au championnat. Zarco est 9ième, West 15ième.

En Moto3, comme dans les autres catégories, la première séance a rimé avec qualifications et nos pilotes n’ont, lors de cette séance sous la pluie, pas tout de suite trouvé les bons réglages. Oliveira s’élance de très loin, 18ième tandis que Loi, Techer et Granado partent respectivement des 25, 27 et 31ième positions. En course, le soleil revenu, tous nos pilotes grappillent des places rapidement. Oliveira après 4 tours est déjà en 6ième position et à force de bagarre et courage, se classe 4ième à 15secs du vainqueur de ce GP du Japon. Loi et Techer font tous deux une bonne course et se classent 12 et 14ième. Granado finit lui plus loin à  la 19ième position. Au championnat du monde Miguel Oliveira est toujours à une très belle 6ième position.

Rendez-vous pour la prochaine manche dans 15 jours avec la finale qui aura lieu lors de GP de Valencia et où les titres de MotoGP et Moto3 se joueront.

Print This Post Print This Post

Tom Sykes REPLICA !

Tom Sykes, Champion du Monde Superbike !  Tom Sykes, World SuperBike Champion !

Le pilote anglais a été sacré ce week-end sur le circuit de Jerez en Espagne et à cette occasion, SHARK lance le Speed-R Sykes Replica.

English pilot was consecrated this week-end at the Jerez circuit in Spain and for this occasion, SHARK launches Speed-R Sykes Replica.

Ce modèle est la réplique du Race-R PRO que porte le pilote en course. Présentant des surfaces chromées, il reprend aussi les idéogrammes japonais qu’arbore le pilote anglais. Ces derniers signifient Succès, Courage, Croyance, Ambition et bien d’autres significations propres au caractère de ce talentueux pilote…

This model is a replica of the Race-R PRO worn by the driver in race. Featuring chrome surfaces, it also incorporates the Japanese ideograms of the English driver helmet. These mean Success, Courage, Belief, Ambition and many other meanings specific to the nature of this talented driver…

Le Speed-R est un des fleurons de la gamme SHARK.
Construit en fibres de verre dernière génération, il n’accuse que 1450g sur la balance tout en possédant un équipement complet :
icon Doté d’un nouveau mécanisme d’écran solaire pour un ressenti encore meilleur
icon Pinlock Maxvision fourni
icon Easy fit pour un confort optimal pour les porteur de lunettes
icon Jugulaire double D

The Speed​​-R is a flagship of the Shark range.

Constructed in last generation fiber glass, it is just 1450g while having a complete equipment:

icon New sunvisor mechanism for a better feeling
icon Featuring Pinlock Maxvision
icon Easy fit for optimal comfort for the persons wearing glasses
iconDouble D-ring strap

Ce casque très racé, spécialement conçu pour les motos non carénées, a été testé en soufflerie pour garantir un aérodynamisme et une ventilation optimum.

Son spoiler arrière double lame accentue la ventilation et empêche la formation de buée.
Découvrez à quel point la sécurité peut être séduisante… grâce aux casques SHARK

The Speed-R is a road helmet, sleek, very aerodynamic, designed for naked bikes. It has been wind tunnel tested to ensure optimum aerodynamics and ventilation. Its double blade spoiler permits an  effect that refreshes and prevents fogging.

Discover how security can be attractive…with SHARK helmets !

Print This Post Print This Post

SHARK-men crowned World Superbike and British Superbike champions

This weekend saw Tom Sykes crowned World Superbike champion at the last round at Jerez, Spain and Alex Lowes became the youngest-ever British Superbike champion during a dramatic title Showdown at Brands Hatch, Kent.

At Jerez, Sykes took his first SBK title after missing out to half a point in 2012. Sykes started the weekend knowing that he didn’t need race victories to secure the title. In race one Sykes rode to a solid third place giving himself a large enough advantage to make his championship win safe. He received his trophy and was awarded the World Championship title, but still had the second 21-lap race to complete.

Gathering his concentration Sykes led for 13-laps of the second race and eventually finished second, with a final championship advantage of 23-points. As well as the championship the SHARK-man took a new lap record at Jerez and also led for 255-laps over the whole season, more than twice the total of the next best rider. Sylvain Guintoli finished the championship overall in third place with 402-points after finishing the final round, fourth in race one and on the podium in third place in race two. Loris Baz finished the championship overall in eighth place.

After taking the World Supersport title on 6 October, Sam Lowes finished his season with a win at Jerez and finished overall 49-points in the lead. Fabien Foret finished third in the overall championship.

Meanwhile at Brands Hatch for the BSB title Showdown, Alex Lowes defeated title rival Shane Byrne in the final race to be crowned BSB champion. The triple-header event – which took place in mixed conditions – was packed with nail-biting drama, taking the title battle down to the final lap of the final race. The 23-year old took second place in race one on Saturday, but a crash in Sunday’s second race would have seen him on the back foot had rival Byrne not also crashed out, which left the SHARK-man with a three-point advantage.

With everything lying on the final race and Josh Brookes taking an early and unchallengeable lead, Lowes and Byrne went head-to-head for second place battling for the points that would award one of them the championship title. In the end, it came down to the last lap and it was Lowes aboard his Honda-machine who had the edge, taking second place to secure his first BSB crown.

Fellow SHARK-supported James Westmoreland finished his season overall in fifth place, while Lee Costello had a fantastic finish to his season landing an incredible pole position and finishing race two on the podium in second place.

Meanwhile in Philip Island, Australia Scott Redding’s Moto2 championship hopes were dashed after fracturing his left wrist during a crash in qualifying and was forced to withdraw from Sunday’s race. Redding was transported to Epworth Hospital, Richmond and underwent surgery with a plate and six screws inserted into his wrist. Redding has the last round of the season at Valencia targeted for his return to racing. After the incident Redding lost his title lead and is now in second place in the championship with 224-points.

Tom Sykes

Words cannot describe how I feel. I am very level headed but since Magny Cours there are moments where my mind started dreaming. When I was dreaming I had goose bumps and it was magical to even dream I could be world champion. But that was maybe 2% of what I am feeling now after winning the title. In race two it was my intention to do well, even though it would be difficult to top race one as all my energy had kind of gone after the first one. I hoped to be closer to the front but I did not expect to win. I think this was just Eugene’s race, although my Ninja ZX-10R was working very well. All things considered I have to be very happy today. World Champion, podium in the races and it has been an absolute pleasure to race with these guys this year. It was good for the championship that it got decided at the final round again, especially at this beautiful circuit, with these g reat fans. My team is mostly Spanish so it is a home round for them. The championship win has not fully sunk in yet but it will do soon, I’m sure.

Alex Lowes

I’m pretty happy. It was an unbelievable last race, really difficult, and I just didn’t know how fast to push. I saw on my pit signals that Shane was closing on me and round here that is the last thing you wanted to see. It was a case of keeping focussed and when Shane had got past me I knew that I had to pass him if I wanted the title so I pushed on real hard. I had a few moments but luckily kept it all together and beat him to take the title. To me that really is incredible, because its always difficult with the weather playing such a big part. Saturday’s race was hard – it was difficult to know where the grip was so it was a case of keeping calm and then pushing hard. It felt pretty good but it was quite slippery. In Sunday’s first race Josh Brookes touched my bar and I went down – it was not my fault and I can’t be angry about something that is out of my control. It was one of those things, unfortunate.

Print This Post Print This Post

Le WSBK couronne Tom SYKES champion du monde

Dans le monde de la compétition Moto et pour tous les fans de moto vitesse, ce week-end était un week-end à ne pas manquer. D’un côté nous avions le GP d’Australie sur le circuit de Phillip Island et d’un autre côté la finale du WSBK à Jerez en Espagne. Si les résultats en MotoGP sont un peu décevants pour SHARK en Australie, ils sont cependant exceptionnels en WSBK grâce au titre de champion du monde WSBK pour Tom Sykes.

En arrivant sur le circuit de Jerez pour la dernière manche de WSBK, 3 pilotes pouvaient encore espérer le titre. Tom Sykes était le mieux placé mais les deux pilotes Aprilia dont Sylvain Guintoli pouvait lui ravir le titre. Mais dès la première manche Tom Sykes a fait le job en terminant 3ième, une troisième place significative de titre. Tom Sykes, efface donc la déception de 2012, et remporte le titre de CHAMPION DU MONDE WSBK 2013. Il doit cette victoire à une saison exceptionnelle où on aura vu Tom Sykes monter sur le podium à 18 reprises dont 9 fois sur la plus haute marche. Il s’est également élancé lors de 8 manches de la pôle position. A l’issue de la deuxième manche où Tom Sykes se classe 2ième et Sylvain Guintoli 3ième, ce dernier termine le championnat du monde 3ième. Il se sera battu jusqu’au bout pour la victoire finale, menant le championnat les ¾ de la saison grâce à 14 podiums. Sa blessure à l’épaule due à une chute en vélo à mi saison est sans doute venue contrarier les plans de la très bonne saison de Guintoli. Loris Baz, toujours blessé, a préféré patienter jusqu’à la saison 2014 pour faire son retour à la compétition mais termine tout de même 8ième au championnat du monde en manquant 10 courses. De bons augures pour le futur.

Tom Sykes : « Je suis sur le toit du monde, les gars, lâchait-il. J’ai fait beaucoup de sacrifices pour arriver là. Un nouveau chapitre s’ouvre… »

Sylvain Guintoli :« J’ai beaucoup apprécié cette saison, et j’ai partagé d’excellents moments avec une équipe, une moto et un coéquipier fantastiques. Je vais juste essayer de faire un peu plus de moto, et un peu moins de vélo… »

En Supersport, Sam Lowes, déjà champion du monde depuis l’épreuve de Magny-cours, est sorti avec les honneurs et une 6ième victoire en 2013. Fabien Foret prend la 10ième position et prend la 3ième place au championnat du monde.

De l’autre côté du monde, en Australie sur le circuit de Phillip Island, avait lieu la 16ième manche du championnat de MotoGP.

En Moto GP, nous avons vu le retour d’un Randy De Puniet en forme signant le meilleur temps CRT en qualification, 12ième , prenant la meilleure position CRT en course, 10ième et se bagarrant même avec les Prototypes Ducati durant une bonne partie de la course. Son coéquipier Aleix Espargaro a également réalisé une belle performance ce week-end en se classant toujours derrière Randy de Puniet. 13ième sur la grille de départ, il se classe 11ième en course. Mais le fait majeur pour Aleix Espargaro est le titre CRT qu’il remporte pour la seconde année de suite. Nos deux autres pilotes de la catégorie Laverty et Cudlin terminent respectivement 18 et 21ième.

Randy de Puniet :« Pour mon 250ème Grand Prix, c’est un beau cadeau. Je finis premier CRT, dixième, en bagarre avec les Ducati officielles. Donc pour moi c’est parfait. Je suis très content. Ça faisait vraiment longtemps qu’on attendait ça. La course a été un peu étrange puisqu’il y a eu un arrêt aux stands pour changer de moto. J’étais un peu inquiet parce que ma deuxième moto est en général un peu moins performante. Ce week-end elle a été aussi performante que la première et ça m’a permis de faire deux bonnes courses. Après tous les soucis qu’on a eus depuis le début de l’année, on s’est tous accrochés pour bosser, travailler et aujourd’hui ça paye donc je suis content. J’espère finir les deux dernières courses comme ce week-end. Voilà, je suis juste content de ma course et vivement la semaine prochaine pour refaire la même ! »

En Moto 2, le week-end pour les pilotes SHARK est négatif car le titre pour Scott Redding semble malheureusement s’éloigner sans qu’il ne puisse se défendre. En effet, en qualification Scott Redding chute violemment et se blesse à la main. Transporté à l’hôpital de Melbourne on y détecte une facture du poignet. Il ne disputera donc pas la manche australienne et rien n’est sûr pour la manche Japonaise de ce week-end. En course Johann Zarco chute dans le 4ième tour tandis que Ant West, à domicile, fait une belle course et se classe 10ième. Dans la course au titre Scott laisse échapper de nombreux points et le leadership. En effet son concurrent direct l’emporte et Redding se retrouve maintenant distancé de 16 points. Zarco est 8ième au championnat tandis que West se classe 15ième.

En Moto3, Miguel Oliveira ne confirme pas son podium en Malaisie. Il est pris dans une chute au premier tour. Malgré un soleil il réussit à repartir pour terminer  26ième. Livio Loi termine 1er pilote SHARK ce week-end en se classant 18ième. Granado 21ième et Techer 26ième ne marquent également pas de points.

En BSB, le championnat national anglais, c’est Alex Lowes, le frère jumeau de notre pilote champion du monde Supersport, qui s’offre le titre au terme d’un championnat exceptionnel et d’une intensité folle.

En remportant le World SuperBike 2013, Tom SYKES offre le troisième titre de champion du monde à Shark en cette saison après Vincent Philippe en World Endurance et Sam Lowes en World Supersport. Notre prochain rendez-vous, dimanche lors du GP du Japon, nous dira si Scott Redding sera capable de récupérer rapidement et de se battre pour le titre de champion du Monde Moto2, mais cela s’annonce très difficile.

Print This Post Print This Post

SHARK-riders in action at Sepang

This weekend SHARK’s supported racers took to the track at Sepang, Malaysia for the 15th round of the MotoGP Championships.

In Moto3 Miguel Oliveira scored is firdt podium this season finishing third.

In Moto2 Scott Redding saw his championship lead reduce to just nine points after finishing seventh in a re-started and reduced-lap race. At the end of the re-started first lap Redding had moved his way up to seventh place, by the halfway point the young-Brit had edged into sixth. A last lap challenge by fellow SHARK-man Johann Zarco left Redding crossing the line in seventh, with Zarco in sixth.

Michael Laverty suffered another weekend of disappointment in MotoGP after being penalised with a ride-through penalty for a jump start, and eventually crashed out, unhurt, on the final hairpin on lap 13. The Irish-man hasn’t scored any points since round three, at Jerez, but remains 24th in the overall championship standings. Meanwhile Damien Cudlin qualified in 19th place, but his luck ran out during the race on lap seven, and was forced to retire with technical problems.

The MotoGP and Moto2 championships will now travel to Phillip Island, Australia for round 16 on 18-20 October. While, the final round of the British Superbike Championship will take place at Brands Hatch, Kent on the same weekend, where the BSB title will be decided.

Scott Redding

Just as I started to tip in to turn one at the restart I saw someone coming through, trying to win the race in the first corner, so I put the anchors on as Simeon wiped out himself and De Angelis in front of me. That was it for me, because to run the same pace as the front-runners on the straights I needed to be with them, like in the first race, not chasing to catch up like at the restart. I did my best, but when you’ve got two straights back-to-back like this, it’s really hard to do anything. No matter how hard I brake, or how much corner speed I carry, I can’t make up the losses from the two straights. Now we need to go to Australia and win. At this point in the championship, with just three races remaining, it has to be all or nothing. We’ve lost points at the last three races, so now is the time to put it on the line and win again.

Michael Laverty:

Things didn’t quite go my way on race day here at Sepang. Hector Barbera jumped the start in front of me, and I instinctively dropped the clutch and jerked forward. Unfortunately any movement before the lights is deemed a jump start. I was up to 15th position but the ride through penalty ruined any chance of scoring points which we had the pace to do today. I then had a small crash pushing hard trying to catch the guys in front. Hopefully a bit of luck comes our way next weekend in Phillip Island.