Print This Post Print This Post

Les pilotes SHARK ont pris le ciel sur la tête lors du GP de Malaisie à Sepang

Ce week-end avait lieu la 16ème et antépénultième étape de la saison MotoGP en Malaisie. Le circuit de Sepang accueillait donc cette course où nos pilotes avaient pour intention de jouer devant et de truster les podiums.  Malheureusement les conditions climatiques apocalyptiques n’ont pas favorisé nos pilotes. Revoyons les courses catégorie par catégorie.

En moto 3, la course s’est déroulée sous des conditions climatiques clémentes et sera la seule course du week-end à aller jusqu’au bout. En tête se battent Cortese, en route pour le titre, et Khairuddin un pilote Malais espérant briller à domicile. Le premier gagne la course et le second termine 2ème et monte sur le podium pour la première fois devant un public en folie. Nos pilotes ne terminent pas loin. Oliveira dans le deuxième groupe finit à une belle 5ème place, Vazquez sera seul une bonne partie de la course et se classe 8ème au final. Jack Miller prend les 3 points de la 13ème place finissant au milieu d’un groupe se rendant coup pour coup dans le dernier tour. A deux courses de la fin Oliveira est 8ème Vazquez 10ème et Miller 22ème au classement du championnat du monde.

En Moto 2, suite au violent orage qui s’est abattu sur la piste suite à la course moto3, les pilotes ont d’abord vu leur course retardée. Pour qualifier la course on a pu entendre de la part du vainqueur que « c’était complètement fou aujourd’hui » ou encore que « les conditions étaient complètement démentes aujourd’hui ». La course se finira d’ailleurs sur un drapeau rouge 5 tours avant la fin. Du fait des conditions, le podium est 100% inédit et on y retrouve les spécialistes de la pluie. Malheureusement certains de nos pilotes sont très bons sous la pluie mais n’ont pas trouvé la bonne porte ce week-end. Scott Redding finit 12ème après avoir perdu place après place tour après tour. Johann Zarco pris dans une chute ne termine pas la course. Granado l’imite en rentrant en collision avec un autre pilote. Wilairot prend l’avant dernière et 22ème place. Chute du leader du championnat du monde durant la course, le titre est donc toujours en jeu. Nos pilotes quant à eux sont 5ème pour Redding, 11ème pour Zarco et 27ème pour Wilairot à 2 courses de la fin du championnat.

« Je ne suis pas content de ne pas avoir terminé la course, mais je n’y peux rien, il n’y avait rien que je puisse faire pour l’éviter. Un pilote a chuté devant moi et m’a emmené avec lui, c’est vraiment dommage. J’espérais disputer une bonne course dans des conditions sèches, mais j’étais également confiant  sur le mouillé, je savais que je pouvais être très compétitif. Nous avions espéré quelque chose de mieux pour aujourd’hui.» Johann Zarco

En Moto GP, les conditions n’ont guère évolué après la course de moto2 et les pilotes Moto GP ont également connu une course dans des conditions très dures. La course sera également stoppée à l’issue du 13ème tour, soit 7 tours avant la fin programmée après que 7 chutes aient eu lieu durant les 3 tours précédant l’arrêt. Malheureusement Randy de Puniet et Stefan Bradl font partie de ces 7 pilotes et ne finissent donc pas la course. C’est Aleix Espargaro qui réalise, en restant sur ses roues la meilleure performance SHARK en GP. Il finit 8ème et marque des points très précieux dans la course au titre CRT. 12ème, il devance maintenant Randy, 13ème, de 10 points. Bradl en chutant perd des points importants et est 8ème au championnat du monde. En réalisant des belles performances lors des 2 dernières courses il peut toujours espérer une  6ème place finale.

« Je me sentais bien dans les premiers tour, mais lorsque la pluie a commencé à s’intensifier, j’ai perdu un peu confiance. Aleix Espargaro m’a passé et j’ai essayé de le suivre, mais il était plus rapide que moi. J’ai donc essayé de garder ma position coûte que coûte, même si je savais que ce serait difficile de le repasser. Vu les conditions de piste, il fallait essayer et prendre autant de points que possible. A cause de la pluie, je ne voyais plus rien et au dixième tour, dans le dernier virage, j’ai mis mes roues dans une grande flaque d’eau et j’ai perdu l’avant. C’est vraiment dommage. Aleix a maintenant une avance de 10 points, ça ne sera pas facile de revenir sur lui en deux courses, mais on ne va pas jeter l’éponge. » Randy de Puniet

“ J’ai réussi à prendre un très bon départ depuis la 8ème place sur la grille mais les conditions étaient extrêmement piégeuses avec une piste totalement détrempée et glissante. Cela ne m’a pas empêché de rouler sur un bon rythme avec une vitesse constante en début de Grand Prix avant de devoir modifier la cartographie après quelques tours car nous avions trop de frein moteur. Dès cet instant j’ai bien senti une modification dans le comportement de la moto qui me poussait à l’extérieur sur les entrées de courbes et c’est la raison pour laquelle j’ai rétrogradé de deux positions car je ne maîtrisai plus totalement ce qui se passait. Je suis donc revenu à des réglages de frein moteur plus standards mais ça devenait périlleux dans ces conditions et j’ai dû me résoudre à baisser de rythme. Sous cette pluie battante il fallait redoubler de prudence pour rester sur ses roues mais j’ai soudainement perdu l’arrière avant de chuter. Je ne pense pas être complètement fautif à 100% et j’en suis pleinement navré pour l’ensemble de l’équipe.” Stefan Bradl

Si les résultats ne sont pas très probants ce week-end, nous pouvons toujours être contents de notre matériel car les retours des pilotes concernant les infiltrations d’eau et la buée sont bons. Notre Race-R Pro a répondu présent face aux conditions apocalyptiques. Ce n’est pas le cas de tous nos concurrents, on a même vu Valentino se plaindre en conférence de presse de la buée qui l’a gênée pendant toute la course…

Les commentaires sont fermés.