Print This Post Print This Post

Une victoire et un titre aux 24h du Mans, des places en WSBK

Retour aux affaires pour nos pilotes en ce week-end du 8/9 Septembre 2012. Les pilotes engagés en championnat du monde Superbike se retrouvaient en Allemagne sur le circuit du Nurburgring et les spécialistes du double tour de pendule se rencontraient sur la plus mythique des épreuves d’endurance, les 24H du Mans.

En Allemagne aucune victoire pour le clan SHARK. En effet, si nos pilotes nous offrent habituellement au moins une victoire par week-end de course, ce ne fut pas le cas sur le Nurburgring.
En SBK,  Tom Sykes prend des bonnes 4ème et 5ème places lors des 2 manches et reprend des points sur les concurrents directs dans la bagarre au titre. Sylvain Guintoli se classe 6 et 10ème, une bonne performance car il s’élançait de la 17ème place sur la grille. Quant à Loris Baz, qualifié en 8ème position, il chute lors de la course 1 alors qu’il était en 5ème position pour la première fois sur le sec. Malgré un problème de feeling en seconde manche il conserve sa 8ème place. Dans le classement du championnat du monde à 2 week-ends de course de la fin Tom Sykes est 3ème à 26.5 points du leader et à 17 points de la deuxième place.
En Supersport, pas de miracle même si Jules Cluzel et Fabien Foret finissent brillamment 2 et 3ème, le titre semble leur échapper. Dans la course au titre Cluzel est 2ème à 48 points, Foret 3ème à 54 points et Lowes, qui chute en course, est 4ème à 58 points. Seul Cluzel peut encore décrocher le titre dans 2 courses.

En France où se déroulait l’autre grosse bataille du week-end les choses ont tourné à l’avantage des pilotes SHARK. En effet, les casques SHARK, présents sur la tête de nombreux pilotes de teams officiels comme de teams privés, se sont retrouvés sur toutes les marches du podium du week-end. La victoire revenant à la Kawasaki numéro 11, Freddy Foray, de retour en endurance après un passage par le BSB, remporte donc les 24H du Mans pour la première fois de sa carrière. Sur la deuxième marche du podium on retrouve un Vincent Philippe exceptionnel, puisqu’en plus de la leçon de pilotage durant tout le week-end, il remporte un 7ème titre de champion du monde d’endurance, un record… Damian Cudlin sur la BMW 99 se classe troisième. Il est également bon de souligner les bonnes performances de Matt Lagrive 4ème, Etienne Masson 6ème et premier privé, Gwen Giabbani 7ème et Pagani Stephane 32ème mais premier open avec un Ducati Panigale. Le SERT de Vincent Philippe finit donc 1er au championnat du monde d’endurance, la BMW de Damian Cudlin est 2ème tandis que le GMT 94 de Matt Lagrive finit 3ème.

Freddy Foray : « C’est inespéré ! Après une année noire me voilà vainqueur des 24h du Mans avec le team Kawasaki SRC. Qui aurait cru faire une course de vitesse de 24h, c’est incroyable, nous n’avons jamais eu plus d’une minute sur nos concurrents directs. L’équipe a fait un travail sensationnel malgré des petits problèmes de freins qui nous ont fait très peur dans la matinée. Nous avons eu le privilège d’avoir un temps fantastique pour cette 35 ème édition des 24h avec des températures très élevées. Tous les favoris ont fait très peu d’erreurs ce qui a rendu cette course très serrée.»

Prochain rendez-vous dès ce week-end avec le GP de Misano en Italie.

Les commentaires sont fermés.