Print This Post Print This Post

GP de France : Espargaro top Open et 8ème sous le soleil

Près de 90 000 spectateurs, attirés par de belles courses en perspective grâce à un magnifique soleil, se sont pressés sur le circuit Bugatti du Mans qui accueillait ce week-end le GP de France. La bonne surprise du week-end pour les français et tous les fans de cette course a été l’annonce de la prolongation du contrat pour 5 années supplémentaires entre la Dorna, l’organisateur des GP, et Claude Michy/PHA, l’organisateur du GP du Mans. C’est annoncé, jusqu’en 2021, les pilotes s’affronteront sur ce mythique circuit du Mans.

Mais pour cette année, en MotoGP, nous avons eu droit à une belle performance de nos tops pilotes derrière la nette domination de Marc Marquez s’imposant pour la cinquième course d’affilée en 5 courses. Sur ce circuit de 4,185km, Aleix Espargaro et Scott Redding terminent aux deux premières places de la catégorie Open. Qualifié brillamment en 8ème position devant des pilotes tels que Pedrosa ou Crutchlow, disposant tous deux de motos officielles, Aleix Espargaro est le meilleur pilote SHARK du week-end dans la catégorie reine. 12ème à l’issus du 1er tour, il remonte durant les 10 premiers tours avant de lutter contre Dovizioso pour le gain de la 8ème place. Mais, plus lent en ligne droite, il ne peut le dépasser dans les derniers tours et Espargaro classe alors son Race-R Pro SHARK  à la 9ème place. Mais il est encore et toujours en 1ère place de la catégorie Open. Scott Redding, quant à lui, ne termine pas très loin d’Espargaro. Parti de la 16ème place, il gagne d’entrée des places pour terminer 12ème. En étant présent sur les bords du circuit, on remarque que le style très agressif du pilote anglais a fait de lui un pilote très populaire auprès du public. Notre 3ème pilote de la catégorie, Michael Laverty, termine pour la 4ème fois de la saison 16ème. Au championnat du monde, Espargaro est 8ème, Redding 14ème. Michael Laverty n’a toujours pas réussi à marquer des points.

Dans la catégorie intermédiaire, en Moto2, c’est l’ancien coéquipier de Scott Redding dans le Team Marc Vds qui s’impose. Derrière, c’est notre rookies en Moto2, mais champion du monde Supersport, Sam Lowes qui, malgré la découverte du circuit du Mans, réalise une belle opération. Il avoue cependant avoir fait quelques tours sur console vidéo. 10ème sur la grille de départ, il se classe 9ème à l’arrivée. Anthony West, très mal classé sur la grille, réalise un excellent départ, gagnant 9 places dans le premier tour. Ce super premier tour lui permet de finir la course 14ème. Robin Mulhauser, notre pilote suisse, continue d’apprendre la catégorie comme les circuits du championnat et se classe 25ème lors de cette manche. Johann Zarco aurait pu, « aurait dû » être, en tant que pilote français, le héros du public. Malheureusement, sa machine en a voulu autrement et il n’a pu rejoindre l’arrivée à cause d’un problème technique. Au championnat du monde, West est 11ème, Sam Lowes 12ème et Zarco 19ème.

En Moto 3, Miguel Oliveira est le meilleur représentant SHARK du week-end. Mais avec une Mahindra ne lui permettant pas de montrer tout son potentiel, il ne peut faire mieux que 14ème aux qualifications. En course, il mène son groupe, mais loin du groupe de tête, il ne peut pas jouer avec les meilleurs comme il en avait l’habitude durant la saison 2013. Il se classe 12ème sous le drapeau à damier. Au championnat du monde, il est 13ème avec 20 points. Notre autre pilote, Livio Loi, a réussi une superbe performance en Argentine. Malheureusement, il n’avait pu concrétiser ce résultat lors du GP de Jerez, ne trouvant pas les bons réglages. Suite à des tests privés réussis en Espagne, il est arrivé plein de confiance au Mans. Avec son équipe technique, il a tenté plusieurs sets up pour ce circuit sans trouver le bon compromis entre les différentes pistes avant le départ. Départ qui ne sera pas très bon pour lui, passant d’une 25ème place sur la grille à la 30ème place à la fin du premier tour. Il a travaillé dur durant toute la course pour remonter au classement finissant 20ème à 37 sec de la moto de tête de Jake Miller. Au championnat du monde, il talonne, 3 points derrière, Oliveira. Ana Carrasco, de son côté, a connu un week-end de GP très difficile. Jamais réellement dans les meilleurs temps, elle a eu du mal à trouver les réglages et n’a pas été compétitive du week-end. Ana a même chuté en séance d’essais emportant dans sa chute un autre pilote SHARK, Éric Granado. Après s’être qualifié 30 sur la grille, elle peine à remonter au classement et termine la course 22ème à 57 sec du vainqueur. Notre quatrième pilote, Éric Granado, blessé au doigt lors du gp de Jerez il y a 15 jours, a bien essayé un retour sur le GP de France mais n’a pu le mener à bien. Ce doigt blessé n’a pu lui permettre de rouler plus de 6 tours de suite pendant les essais sans ressentir une très forte douleur. Eric a décidé de ne pas prendre part au warm up ce dimanche matin, ni à la course. Sans prendre le départ, il était impossible pour lui de marquer ses premiers points cette saison.

Dès le week-end prochain, nous retrouverons nos pilotes SHARK  au WSBK à Donington alors que le prochain round des GP aura lieu au Mugello en Italie dans 2 semaines.

Les commentaires sont fermés.