Print This Post Print This Post

GP du Japon : Après la tempête, les courses

Pour l’avant dernier grand-prix de la saison qui avait lieu sur le circuit de Motegi, au Japon, la météo est venue s’immiscer tout au long du week-end dans la course au titre. En effet, le planning a été totalement chamboulé par deux typhons et un tremblement de terre. La journée du vendredi, habituellement accueillant 2 séances d’essais libres a été annulée pour cause de brouillard et fortes pluies empêchant à l’hélicoptère des secours d’être présent sur le circuit et ne permettant pas une sécurité totale des pilotes. Les pilotes ont donc attaqué à rouler le samedi après-midi avec une séance de qualification sans essais préalables. Voyons ce que cela a donné pour nos pilotes.

En MotoGP, Aleix Espargaro réalise de très bons essais qualificatifs, grâce à un très bon feeling avec la moto, et se classe parmi les prototypes en 3ième ligne et 9ième position. Randy de Puniet connait lui plus de difficulté en qualification pour partir de la 17ième place. En course Espargaro réalise un très bon départ et s’éloigne rapidement des autres pilotes CRT. Mais des problèmes de freins sont venus contrarier ses plans, le poussant à freiner plus tôt et dans 13ième tour il chute. Randy quant à lui réussit rapidement à se placer deuxième CRT en poussant un maximum pour revenir sur Edwards. Mais dès le 7ième tour le feeling avec le pneu arrière est mauvais et l’adhérence mauvaise. Randy n’a alors aucune chance de finir top CRT au Japon et se classe 13ième. Laverty est 19ième, Cudlin 21ième. Au championnat du monde, Espargaro est 11ième Randy 15ième à 4 points de la deuxième place en CRT.

En Moto2, Scott Redding avait reçu l’aval des médecins du circuit pour rouler alors qu’il avait subi moins d’une semaine auparavant une opération au poignet. Il conservait alors toutes ses chances pour le titre de champion du monde. En qualification, c’est Johann Zarco qui se montre le pilote SHARK le plus rapide. 3ième sur la grille de départ. Avec un poignet douloureux et la peur de la chute Redding se classe 14ième en qualification. Malheureusement tous les espoirs s’échappent dès le premier tour de la course. En effet, un pilote tombe devant Redding qui ne peut l’éviter. Il chute en percutant la moto et ne prendra pas le second départ consécutif au drapeau rouge engendré par cette chute. La voie est donc libre pour Pol Espargaro qui sera titré champion du monde 15 tours plus tard. Johann Zarco chute dans le 8ième tour alors qu’il se trouvait en 4ième position. West qui s’élançait de la 17ième place accroche une très belle 11ième position. Au championnat du monde Redding, blessé laisse donc échapper le titre, mais conserve pour le moment sa 2ième place au championnat. Zarco est 9ième, West 15ième.

En Moto3, comme dans les autres catégories, la première séance a rimé avec qualifications et nos pilotes n’ont, lors de cette séance sous la pluie, pas tout de suite trouvé les bons réglages. Oliveira s’élance de très loin, 18ième tandis que Loi, Techer et Granado partent respectivement des 25, 27 et 31ième positions. En course, le soleil revenu, tous nos pilotes grappillent des places rapidement. Oliveira après 4 tours est déjà en 6ième position et à force de bagarre et courage, se classe 4ième à 15secs du vainqueur de ce GP du Japon. Loi et Techer font tous deux une bonne course et se classent 12 et 14ième. Granado finit lui plus loin à  la 19ième position. Au championnat du monde Miguel Oliveira est toujours à une très belle 6ième position.

Rendez-vous pour la prochaine manche dans 15 jours avec la finale qui aura lieu lors de GP de Valencia et où les titres de MotoGP et Moto3 se joueront.

Les commentaires sont fermés.