Print This Post Print This Post

Des podiums pour les pilotes SHARK ce week-end

Le dilemme était de taille ce week-end entre regarder l’épreuve de MotoGP sur le magnifique tracé du circuit Misano World Circuit Marco Simoncelli ou les courses de WSBK pour l’arrivée sur les terres turques sur le circuit d’Istanbul. Nous n’avons pas pu arbitrer et vous trouverez donc ci-dessous le résumé des deux week-ends.

En MotoGP, nous étions donc à Saint Marin pour le « GP Aperol di San Marino e Riviera di Rimini », et nos pilotes après un week-end de pause attendaient leurs retours sur piste.

En GP, Aleix Espargaro a été brillant tout au long du week-end se glissant à la 5ième position pendant les essais libres et se qualifiant 6ième sur la grille de départ.  Malheureusement il ne pourra tirer son épingle du jeu pendant la course. Suite à un faux départ, il se voit pénalisé et doit repasser par les stands. Il repart bon dernier et remonte tour après tour les pilotes pour finir 13ième. Randy de Puniet quant à lui termine 17ième de la course retombant dans des mauvaises sensations et des problèmes de vibrations. Michael Laverty termine 18ième. Au championnat du monde Espargaro est 11ième et leader CRT avec 71 points, il espère toujours un top 10 en fin de saison, de Puniet est 17ième et Laverty 24ième.

En Moto2, Scott Redding n’a pas été aussi dominateur qu’à son habitude cette saison. Quelques difficultés en qualification ne lui ont pas permis de se qualifier mieux que 5ième. Pendant la première partie de la course il parvient à rester en contact avec le groupe de tête mais au détriment de ses pneus. Ce qui lui fera perdre quelques places en fin de course pour finir 6ième. 7ième et passé dans le dernier tour par Redding, Zarco a connu une course difficile se battant tout de même pour la 4ième place toute la course. Anthony West notre 3ième pilote de la catégorie a réussi une belle course terminant 11ème malgré s’être élancé de la 19ième position sur la grille de départ. Au championnat du monde Scott Redding est toujours leader avec 23 points d’avance, mais a perdu 15 points de son avance, son concurrent direct remportant la course. Johann Zarco est solide 7ième, West 15ième.

En Moto3 la bagarre entre KTM laisse toujours très peu de place aux autres machines. Mais malgré cela Miguel Oliveira est comme à son habitude sorti du lot. Il finit 7ième. Nos autres pilotes ont connu plus de difficultés. Alan Techer termine 17ième, Livio Loi 22ième et Granado ne termine pas la course. Le classement du championnat du monde Moto3 nous donne Oliveira 6ième Granado 22ième Techer 24ième Loi 25ième.

Johann ZARCO : « La course a été très difficile, mais j’ai réussi à prendre un bon départ et rester avec Luthi d’abord, puis avec Aegerter. Redding, dans les premiers tours était un peu plus lent que Luthi et moi et nous avons pu le doubler. La moto était vraiment bien réglée et je dois remercier l’équipe qui a fourni une moto réellement compétitive. Malgré le résultat, je suis confiant parce que j’ai eu un bon départ, j’étais capable de rouler vite dès le début de la course, pour cette raison, je suis impatient d’arriver à Aragon pour la prochaine course. »

Aleix ESPARGARO : « Je me sens mal par rapport à mon faux départ ! J’ai su que j’avais fait une erreur car mon doigt a glissé. Sachant cela, je n’ai pas été surpris quand on m’a panneauté ma pénalité. C’est dommage parce que j’avais beaucoup d’espoir de faire une bonne course et j’espérais finir dans les 8 premiers. Après mon passage par la ligne droite des stands j’ai poussé fort pour retrouver ma place, même si j’ai eu beaucoup de plaisir à passer les autres pilotes, je voulais rattraper Colin Edwards et finir top CRT. Nous essayerons de faire mieux à Aragon, un circuit que j’adore ! »

Randy de PUNIET : « Même si ce week-end n’a pas été facile pour nous, nous n’avons jamais arrêté de travailler dur. Samedi nous avons trouvé quelques améliorations concernant les vibrations et ce matin le feeling de la moto était meilleur. Nous pensions avoir trouvé une solution, mais pendant la course les mêmes problèmes sont apparus. Nous allons continuer à travailler à Aragon avec pour objectif de  retourner la situation. »

En WSBK, les pilotes se rendaient sur un nouveau circuit pour la catégorie. Si certains pilotes avaient dans d’autres catégories déjà expérimenté ce tracé, pour la plupart c’était une découverte.

En SBK, Tom SYKES faisait partie des novices mais il s’est tout de même emparé de la superpôle, comme à son habitude tellement il excelle dans cette discipline. Sykes attaque fort en première manche et mène la course la première partie de la course. Mais il tape un peu trop fort dans ses pneus et finit donc la course à la 3ième place en première manche. En manche 2, il termine 2ième. Sylvain Guintoli toujours blessé à l’épaule a souffert tout au long du week-end et termine les deux courses tout de même bien placé à la 4ième puis à la 3ième place. Loris Baz convalescent n’a pas pu participer à la course alors qu’il s’était pourtant rendu en Turquie.  Au championnat du monde Sykes et Guintoli sont toujours au coude à coude en tête du championnat du monde. L’écart en faveur de SYKES est maintenant de 8 points. Loris Baz est toujours 6ième.

En SuperSport, Sam Lowes jouait le titre mondial. Le spectacle a été merveilleux durant toute la course. Mais malheureusement Lowes ne termine que 2ième à 4 dixièmes du vainqueur. Fabien Foret chute quant à lui. Au championnat du monde, Lowes est à 1 point du titre qui semble lui tendre les bras avec 49 points d’avance et 2 courses à venir. Foret est 3ième.

Tom SYKES : « 2 podiums aujourd’hui même si c’était la première fois pour moi ici avec seulement 2h30 de roulage face à des top pilotes qui avaient déjà roulé ici auparavant, ce n’est pas si mal ! J’ai commencé la course en attaquant ce qui m’a permis de mener la course mais quelques autres pilotes ont mieux utilisé leurs pneus et ont été capables de me doubler en première manche. Entre les deux courses nous avons apporté des améliorations à la moto, mais nous n’avons pas été capables de nous battre pour la victoire en fin de seconde manche. Les changements opérés devraient nous aider dans le futur. Nous quittons la Turquie après avoir augmenté notre avance au championnat du monde, ce qui ne peut être qu’une bonne chose. »

Sam LOWES : « J’étais sûr que nous pouvions gagner ici mais quand j’ai vu Kenan j’ai compris que nous allions devoir en découdre à Magny-cours. »

Rendez-vous ce week-end pour les 24h du Mans et dans 15 jours pour les prochaines manches de WSBK à Laguna Seca et de GP à Aragon.

Les commentaires sont fermés.