Print This Post Print This Post

Tops résultats pour les pilotes Shark à Portimao

Ce Week-end avait lieu l’avant dernière épreuve de world Superbike de la saison. Portimao au Portugal accueillait cette manche où tout peut encore se jouer au niveau championnat du monde. En effet, en tête des deux catégories principales, Superbike et Supersport la place de champion n’est pas attribuée, et des pilotes Shark ont toujours leur mot à dire dans la course au titre avant cette manche.

En Superbike, Tom Sykes se voit une nouvelle fois gratifier de la pôle position suite à sa victoire lors de Superpôle. Il s’élancera donc de la première ligne pour les deux courses de ce dimanche. Lors de la course 1 un crash impliquant de nombreux pilotes oblige à un second départ. Tom Sykes remporte cette 1ère manche et est accompagné sur le podium par Sylvain Guintoli qui finit 3ème. Loris Baz se classe 7ème. Lors de la seconde manche Guintoli réussit encore une belle performance en se classant 4ème. Loris Baz réitère sa 7ème position et Sykes casse son moteur et est obligé à l’abandon. Les pilotes nous racontent leurs courses ci-dessous. Au championnat du monde, Tom Sykes est 2ème, à 30 points du leader et toujours potentiel champion du monde avec 50 points restant à être distribués. Guintoli est 8ème tandis que Loris remonte course après course pour être 12ème.

En Supersport, Sam Lowes finit 5ème à 4 secs du vainqueur, Fabien Foret monte sur le podium en 3ème position d’une très belle course. Quant à Jules Cluzel, il remporte avec brio sa troisième course de la saison. Il conforte sa place de vice champion du monde mais ne peut contenir Sofuoglu, second, titré champion du monde Supersport. Si Shark ne remporte pas le titre de champion du monde les trois pilotes principaux sont pour le moment 2ème pour Jules Cluzel, 3ème pour Fabien Foret et 4ème pour Sam Lowes.

Tom Sykes : « Dimanche nous a apporté notre lot de chance … et de malchance ! Au premier départ j’étais vraiment en difficulté. Nous avons fait deux modifications majeures sur la moto après le drapeau rouge et au second départ, j’avais une moto différente entre les mains ; je pouvais en faire exactement ce que je voulais et je me sentais très à l’aise. J’étais confiant pour la seconde manche parce que nous avons beaucoup travaillé ce week-end et je pensais vraiment faire une belle course. Honnêtement, je pensais arriver dans le top 2 voire même gagner. Mais les choses sont ainsi. Tout le monde a pu se rendre compte de ce qui peut survenir en compétition ; Melandri a eu un bon rythme tout le week-end mais la chance a tourné et ce sont deux manches qui lui ont échappé. Le niveau du plateau est très élevé et la donne peut changer à n’importe quel moment. Nous essayerons de faire un excellent week-end en France où nous reprendrons en mains les choses là où nous les avons laissées ».

Sylvain Guintoli : « Le week-end s’est bien passé et cela compense les deux dernières manches où la malchance était au rendez-vous. Nous avons travaillé dur et avons prouvé que la Ducati pouvait être compétitive dès les premières séances d’essais. La 1098 ne peut pas prétendre gagner sur le sec, mais sous la pluie on peut s’amuser et aller se battre avec les leaders ».
Loris Baz : « J’ai eu de la chance en première manche que le drapeau rouge tombe, parce qu’il y avait un problème dès le départ. Nous avons modifié très légèrement les réglages mais le changement a été notable. J’étais vraiment meilleur après l’arrêt. La seconde manche aurait pu se passer mieux mais c’était déjà pas mal comme cela, et quand j’ai réalisé que je ne pourrai pas suivre Badovini, j’ai pris les choses calmement. J’ai été victime d’un gros highside au warm-up le matin et cela a un peu affecté mes deux courses ».

Prochaine course dès ce Week-end avec le GP d’ARAGON.

Les commentaires sont fermés.