Print This Post Print This Post

Johann Zarco, sous l’aile de Laurent Fellon

Auteur d’un excellent début de saison, ponctué de podiums en Espagne et au Portugal, Johann Zarco s’est installé dans le haut du panier du championnat du monde 125. Ce jeune espoir français de 20 ans, aujourd’hui pilote du team AJO, doit beaucoup à un certain Laurent Fellon, figure sudiste du sport moto tricolore. Ancienne tête d’affiche des championnats de France Promosports, cet Avignonais s’est surtout fait un nom en préparant les machines de Max Chabal, David Muscat, Thierry Ciffreo ou encore Alain Bronec. C’est quand il travaillait au service compétition Polini qu’il a rencontré Johann. C’était en 2003… « Son père m’a demandé conseil, se souvient-il. Je lui ai dit d’aller rouler en Italie pour se frotter aux meilleurs pilotes du pocket bike et voir s’il avait vraiment le niveau pour espérer aller plus loin. Ils m’ont fait confiance, c’est comme ça que l’aventure a commencé. Johann est un pilote doué, mais c’est surtout un gros travailleur. »

Depuis bientôt quatre ans, le gamin vit chez celui qui se considère comme un grand frère, et dort sur le canapé du salon de la famille Fellon. « Ma femme et mon fils l’ont adopté et ils sont contents de pouvoir l’aider, explique Laurent. Mon but, c’est de lui permettre d’éviter les écueils, de pas faire les erreurs que j’ai pu faire quand j’étais plus jeune. J’espère qu’il pourra très vite voler de ses propres ailes, et j’espère ce jour-là pouvoir aider un autre gamin. » Véritable passionné de la course moto, Laurent Fellon est parvenu à fédérer autour de lui et de Johann un incroyable enthousiasme du côté d’Avignon et du Pontet. C’est l’argent de plusieurs PME locales qui ont permis à Johann de rouler cette année dans l’équipe championne du monde en titre. « J’ai la chance d’avoir des amis qui me font confiance et qui croient en Johann, » se félicite le coach.

Pour l’heure, le pilote Shark s’est montré à la hauteur de cette confiance. « Johann fait un très bon début de saison, poursuit Laurent Fellon. Contrairement à Terol et Cortese, mais aussi Vinales qui en a disposé en championnat d’Espagne, il manque encore d’expérience avec l’Aprilia RSA qu’il utilise cette saison. Quand il connaîtra mieux cette moto, je suis convaincu qu’il pourra aller chercher Terol qui domine ce début de saison. Johann n’est pas du genre à mettre la charrue avant les bœufs. Il veut maîtriser son sujet avant de passer la vitesse supérieure. Il veut gagner avec assurance, sans rouler au-dessus de ses pompes. Le jour où il va y arriver, et je compte que ce soit d’ici peu, il franchira une nouvelle marche. »

Les commentaires sont fermés.