Print This Post Print This Post

Nouveau look pour le Racing Service

Après huit saisons de bons et loyaux services, la semi du Racing Service Shark s’est offert une cure de jouvence et de nouvelles couleurs. Plus chic, plus classe, plus élégant…
La déco 2011 a fait l’unanimité au Grand Prix de France, sur le circuit du Mans, où elle était dévoilée.
« Il fallait être en adéquation avec notre nouvelle charte graphique et notre nouveau logo, » explique Florian Fouris, le manager du service course Shark.

Implantée sur chaque Grand Prix européen dans la partie technique du paddock, la semi Shark permet, durant les trois journées de la compétition, d’offrir une assistance maximale aux pilotes de la marque.
« Le camion arrive sur le circuit le mardi afin d’être prêt à rentrer dans le paddock dès le mercredi matin, poursuit Florian. Une fois placés par le préposé de l’Irta (l’association des teams de Grands Prix), nous consacrons la journée de mercredi à notre installation : nettoyage du camion, branchements de l’eau, de l’électricité et des écrans télés pour suivre le déroulement des essais… »
Le lendemain, Florian, Jean-Michel Mattioli et Jean-Jacques Lacroix, qui travaillent tous les trois au service course, récupèrent les casques de tous leurs pilotes pour un contrôle général. Chaque pilote dispose de quatre casques.
« Nous sommes une ou deux personnes du racing Service sur chaque Grand Prix, en fonction du calendrier des différents championnats, » précise Florian.
Avant la première séance d’essais, les pilotes choisissent un type d’écran selon la météo et leurs habitudes.
« A partir de là, ils nous les ramènent après chaque séance pour un séchage, un nettoyage, un contrôle général, un changement d’écran, l’installation d’un ou deux tear-off… Nous disposons pour chaque pilote d’une fiche sur laquelle figure les différents éléments de leur casque, chacun ayant bien évidemment ses propres spécificités. »
La partie atelier est située à l’arrière de la semi remorque.
« Nous y disposons de tout ce qu’il faut pour monter un casque de A à Z. »
Le camion Shark ne sert pas seulement à l’entretien des casques. Dans la partie salon, située entre l’atelier et les couchages, sont organisées les réunions avec les pilotes, mais aussi l’accueil des clients ou partenaires venus assister au Grand Prix.

« Notre semi est un outil de travail multi-usages, résume Florian Fouris. Elle nous permet de créer des liens et de véhiculer notre image. »
Le camion Shark parcourt environ 40 000 km par an, car outre les Grands Prix européens, il est utilisé sur différents salons.

Les commentaires sont fermés.